Compassion pour l'adversaire en nous

En Aïki on entend souvent dire que l'attaquant n'est pas notre adversaire, qu'il est notre partenaire et que notre vrai adversaire est en nous.

Correctement interprétée cette réflexion est un moteur d'évolution personnelle. Encore faut-il également se comporter avec bienveillance vis-à-vis de cet adversaire intérieur. Ainsi donc cet adversaire intérieur est-il également le partenaire de notre évolution personnelle.

auto compassionC'est là qu'intervient l'auto-compassion (self-compassion en anglais).

Bien souvent nous faisons preuve d'infiniment plus de comprehension pour les autres que pour nous-mêmes. Il y a différentes raisons pour cela

  1. notre culture et tradition judéo-chrétienne a longtemps valorisé l'auto-flagellation, le sacrifice et le martyr, considérant que le bonheur est une vertu qui doit se mériter
  2. Les erreurs doivent être sanctionnées. L'école en est une belle illustration quand dès les premières années, les professeurs soulignent les fautes en rouge.
  3. la sélection naturelle exige que nous soyons les meilleurs et qu'à défaut nous sommes condamnés à ne pas survivre
  4. la tradition freudienne qui suggère que l'être humain est mû par différentes pulsions morbides, destructives, agressives
  5. la tradition behavioriste qui sanctionne tout compromettent non désiré