L'espace PNL

Espace PNL

"L'essentiel de la PNL dans un cadre plus vaste pour évoluer dans un monde complexe"

La PNL

La PNL, vous en avez sans doute déjà entendu parler (dans la négative cliquez ici ).

Cette approche permet de transformer votre expérience et de développer vos compétences de manière étonnante.

La PNL a produit de nombreuses techniques de changement et de communication tellement intéressantes que l'on en est arrivé à confondre la PNL avec ses techniques.
Ce qui fait l'extraordinaire atout de la PNL se résume en un mot: la modélisation.
Les premiers développeurs de la PNL ont observé des thérapeutes exceptionnels et ont réussi à identifier la structure qui rend leur pratique particulièrement efficace dans le but de permettre à d'autres de faire de même. Chaque technique PNL est en quelque sorte un "concentré de compétence".
Il est dès lors compréhensible que beaucoup ne s'intéressent qu'aux techniques passant ainsi à côté du trésor que représente le fait de savoir "extraire de la compétence d'un comportement" en vue de pouvoir le reproduire avec un savoir faire équivalent.
Cette compétence est générique. elle vous permet de "modéliser" un ami, un collègue, un expert qui "sait faire ce que vous voudriez savoir faire".
Mais il y a plus.
Dans un monde complexe, où les références, les normes, les repères sont sans cesse remis en question, dans une société en changement rapide et permanent, chacun cherche à se doter des compétences nécessaires pour vivre et évoluer vers plus de bien-être.
Un grand nombre de livres et de séminaires vous proposent des solutions, des outils. La question devient alors: lesquels choisir et comment les intégrer pour développer votre pratique, votre compétence ?
C'est pour revenir à l'essence même de ce qui rend la PNL unique que nous avons développé la Méta-PNL.
En distinguant la PNL appliquée (PNLa) de la Méta-PNL, nous créons une distinction qui permet à chacun de choisir ce qu'il veut faire de la PNL sans la réduire.
Il devient possible de l'utiliser pour intégrer n'importe quelle approche dans votre pratique (et donc pas uniquement la PNL).
  • Appliquer une technique, un outil, un procédé
  • Développer une nouvelle technique, un outil
  • Détecter une compétence, identifier sa structure en vue de l'apprendre ou de la transmettre
  • Prendre conscience des paradigmes ou croyances qui conditionnent ou limitent la modélisation des compétences.
La Méta-PNL est une méta- pratique qui permet de distinguer des niveaux de pratique. Chaque niveau a sa pertinence, il n'est donc ici pas question de dévaloriser la pratique sur le terrain.
Découvrir la Meta- PNL vous amène rapidement à découvrir et intégrer "l'attitude PNL" pour mieux vivre et appliquer ses techniques en toute autonomie et sans les vivre comme de nouvelles limites.
 
Qu'est-ce que la PNL?
Extrait de Derrière la Magie de A. Cayrol et J. de Saint-Paul:

Programmation, parce que, tout au long de notre existence, nous nous programmons en mettant en place des façons de penser, de ressentir et de nous comporter que nous employons dans les multiples situations de notre vie. Si nous établissons l’analogie avec l’informatique, le matériel (hardware) est le même: nous avons tous un cerveau et un système nerveux. Ce qui change, ce sont les programmes (software) dont nous disposons pour nous servir de ce matériel …
Neuro, parce que cette capacité de nous programmer repose sur notre activité neurologique. C’est parce que nous possédons un cerveau et un système nerveux que nous sommes capables de percevoir notre environnement, de penser et de ressentir, de sélectionner des comportements, etc. Les procédures de travail e la PNL agissent directement sur cette organisation neurologique …
Linguistique, parce que le langage structure et reflète la façon dont nous pensons. Le discours d’une personne est riche en informations sur la manière dont celle-ci construit son expérience du monde. En empruntant à la linguistique, Grinder et Bandler ont étudié les relations entre langage et pensée et ont transposé ces connaissances dans le domaine pratique de la communication. Ils ont également étendu ces notions à l’étude du langage non-verbal.

Notes:
Excellence: La notion d’excellence était un terme très en vogue durant la fin des années 70 et la décennie qui a suivi. On retrouve dans ce terme tout ce qui alimentera les approches de qualité dans les entreprises.
Nous pouvons retenir aujourd’hui de ce concept celui de processus performant pour atteindre un résultat donné. Paradoxalement on peut avoir un comportement d’excellence pour se créer un problème et le maintenir. Si on examine une phobie, il faut bien constater qu’il s’agit d’un comportement hautement « performant » puisque la simple vue d’une araignée ou d’une souris suffit pour instantanément mettre une personne « phobique » dans un état de panique intense !
Que veut dire P.N.L. ?
Extrait de Derrière la Magie de A. Cayrol et J. de Saint-Paul:

Programmation, parce que, tout au long de notre existence, nous nous programmons en mettant en place des façons de penser, de ressentir et de nous comporter que nous employons dans les multiples situations de notre vie. Si nous établissons l’analogie avec l’informatique, le matériel (hardware) est le même: nous avons tous un cerveau et un système nerveux. Ce qui change, ce sont les programmes (software) dont nous disposons pour nous servir de ce matériel …
Neuro, parce que cette capacité de nous programmer repose sur notre activité neurologique. C’est parce que nous possédons un cerveau et un système nerveux que nous sommes capables de percevoir notre environnement, de penser et de ressentir, de sélectionner des comportements, etc. Les procédures de travail e la PNL agissent directement sur cette organisation neurologique …
Linguistique, parce que le langage structure et reflète la façon dont nous pensons. Le discours d’une personne est riche en informations sur la manière dont celle-ci construit son expérience du monde. En empruntant à la linguistique, Grinder et Bandler ont étudié les relations entre langage et pensée et ont transposé ces connaissances dans le domaine pratique de la communication. Ils ont également étendu ces notions à l’étude du langage non-verbal.

Notes:
Excellence: La notion d’excellence était un terme très en vogue durant la fin des années 70 et la décennie qui a suivi. On retrouve dans ce terme tout ce qui alimentera les approches de qualité dans les entreprises.
Nous pouvons retenir aujourd’hui de ce concept celui de processus performant pour atteindre un résultat donné. Paradoxalement on peut avoir un comportement d’excellence pour se créer un problème et le maintenir. Si on examine une phobie, il faut bien constater qu’il s’agit d’un comportement hautement « performant » puisque la simple vue d’une araignée ou d’une souris suffit pour instantanément mettre une personne « phobique » dans un état de panique intense !
Les Fondateurs
(d’après Monique Esser , La PNL en perspective, Editions Labor 1ère édition)

Richard BANDLER,(1949-…) est considéré comme le véritable initiateur de la PNL, mathématicien et informaticien formé à la philosophie et à la logique, il s’est engagé dans l’étude de la psychologie dès 1972 en organisant un séminaire de recherche à l’université de Santa-Cruz (Californie). Ce qui le caractérise sans doute c’est un mélange de rigueur, de non-conformisme, d’indépendance et de curiosité intellectuelle.

John GRINDER, (1940-…) était professeur à l’université de Santa Cruz en 1972 au moment où R.Bandler lui demande de superviser sa thèse de doctorat. Grinder est Linguiste de formation, il avait publié deux ouvrages significatifs sur la Grammaire Générative de Chomsky dont un guide de lecture.
Les développeurs des premières heures
Robert DILTS, (1955-…) à l’origine assistant de GRINDER et BANDLER, est, en fait un des co-fondateurs de la PNL. Il a d’abord traité de l’épistémologie et des relations entre la PNL et neuro-physiologie. Il s’est toujours intéressé à la systématisation théorique et au développement systémique de la PNL et a mis en forme des modèles d’intervention très élaborés, notamment à propos des croyances et de l’identité particulièrement dans le domaine de la santé.

Et il faut citer également:
Leslie CAMERON-BANDLER, psychothérapeute et ex-épouse deBANDLER,
Judith DELOZIER, ethnologue et ex-épouse de GRINDER,
David GORDON, a formalisé la structure des métaphores de M Erickson