Les mots blessent

Pour celles et ceux qui ont déjà assisté à une formation AïkiCom, voici une belle mise en image d'un exercice pratiqué ensemble.

Intéressant d'observer l'attitude et la réaction de la jeune fille blessée par les mots.

Comment reçoit-on l'agression ?

La reçoit-on différemment s'il s'agit d'une agression verbale?

Et si oui pourquoi ?

L'attitude adopté joue ici un rôle essentiel et nous place tantôt en position vulnérable, tantôt en position forte.

Cette force est la force de la présence pas une force musculaire.

Et aussi forte soit-elle, elle n'empêche pas la vulnérabilité inévitable si l'on veut être et resté engagé dans la vie.

Les schémas de protection du genre forteresse aux hauts remparts nous protègent du danger mais aussi de la vie.

Gérer notre vulnérabilité à partir d'une position centrée, tel est le challenge.

L'attaque peut alors surgir, nous avons le choisir: recevoir de plein fouet ou glisser avec l'énergie. J'aimerais vraiment inviter cette jeune fille à y réfléchir avant qu'elle ne se crée une vision noire du monde et des autres.