Les Quatre Comportements Destructeurs dans les Conflits : Comment les Surmonter

Dans le domaine des relations, comprendre et gérer les conflits est essentiel pour maintenir des liens sains et durables. Les recherches du Dr John Gottman nous offrent un éclairage précieux sur ce sujet, notamment à travers la métaphore des “Quatre Cavaliers” qui symbolisent les comportements destructeurs dans les conflits. Ces comportements, s’ils ne sont pas adressés, peuvent gravement nuire à nos relations. Examinons de plus près chacun de ces cavaliers et explorons des stratégies pour les surmonter.

La Critique

Contrairement à une plainte ou une critique constructive qui cible un comportement spécifique, la critique attaque directement la personne. Elle transforme un comportement isolé en défaut de caractère global.

lors d’une réunion d’équipe, Alain (manager) dit à Philippe (employé) : “Tu es toujours en retard sur tes deadlines et tes rapports sont toujours remplis d’erreurs. Tu ne sembles jamais prendre ton travail au sérieux.” Cette remarque attaque directement les compétences et l’attitude de l’employé, le critiquant de manière globale plutôt que de pointer un problème spécifique à résoudre.

Exprimez vos besoins non satisfaits
Remplacez la critique par des expressions de besoins et de sentiments. Au lieu de critiquer, partagez ce que vous ressentez et ce dont vous avez besoin de manière spécifique et sans accuser. Par exemple, “Je me sens négligé(e) quand tu passes beaucoup de temps sur ton téléphone. J’apprécierais vraiment que nous passions plus de temps de qualité ensemble.”

Le Mépris

Le mépris va un pas plus loin que la critique, ajoutant une couche de supériorité et de dégoût. C’est l’expression ultime du manque de respect, manifestée par des sarcasmes, des moqueries, ou même par le langage corporel, comme le roulement des yeux. Le mépris blesse profondément et peut laisser des cicatrices durables sur la relation.

Pendant une pause café, Tim dit à Magali, sa collègue, avec un sourire sarcastique : “Oh, toi, donner une présentation efficace ? C’est le jour où les poules auront des dents. La dernière fois, c’était tellement ennuyeux que j’ai failli m’endormir.” Ce commentaire exprime un manque de respect et de considération, dévalorisant l’effort et les capacités de Magali.

Encouragez le respect
Cultivez le respect et l’admiration mutuels. Remarquez et exprimez ce que vous appréciez chez votre partenaire. Lorsque vous ressentez de la frustration, faites un effort pour exprimer vos sentiments sans dénigrer l’autre. Se concentrer sur les aspects positifs de votre relation peut aider à contrer le mépris.

La Défensive

La défensive est une réaction naturelle à la sensation d’être attaqué, mais elle empêche de prendre responsabilité pour nos actions. Elle se manifeste par des excuses ou en rejetant la faute sur l’autre, ce qui ne fait qu’aggraver le conflit.

Quand Matthieu (superviseur) soulève des préoccupations concernant la qualité du travail de Sébastien (employé), celui-ci répond : “Ce n’est pas ma faute si le projet n’a pas avancé. L’équipe de marketing ne m’a jamais fourni les informations dont j’avais besoin à temps.” Ici, Sébastien rejette toute responsabilité en se défendant, plutôt que d’explorer comment il pourrait contribuer à améliorer la situation.

Vers une communication responsable
Pratiquez l’écoute active et prenez responsabilité pour votre part du problème. Même si vous ressentez que la critique n’est pas entièrement juste, cherchez ce que vous pouvez reconnaître comme valide et travaillez à partir de là. L’acceptation de la responsabilité peut désamorcer le conflit et ouvrir la voie à une résolution constructive.

Le Repli sur Soi (Stonewalling)

Le repli sur soi se produit lorsque l’on se retire de la conversation, souvent en réponse à un surmenage émotionnel. Cela peut sembler être une indifférence mais est en réalité une tentative de se protéger de l’escalade du conflit.

Face à des critiques répétées et non constructives de la part d’Alain, Philippe commence à se retirer des discussions d’équipe, ne participe plus aux réunions et ne répond plus aux e-mails de manière engageante. Il choisit de se “murer” dans le silence pour éviter le conflit, ce qui peut empêcher la résolution des problèmes et la collaboration efficace.

Osez l’engagement dans le dialogue
Reconnaître quand vous êtes submergé et demander une pause. Il est crucial de communiquer que vous avez besoin de temps pour vous calmer et que vous vous engagez à revenir à la conversation plus tard. Utilisez ce temps pour vous apaiser réellement, et non pour ruminer sur le conflit.

Les “Quatre Cavaliers” peuvent être redoutables, mais ils ne sont pas invincibles. En adoptant des stratégies de communication ouverte, de respect mutuel, et de responsabilité personnelle, nous pouvons transformer les conflits en opportunités pour renforcer nos relations.
La clé est dans l’approche : aborder les conflits non pas comme des adversaires à vaincre, mais comme des partenaires cherchant à comprendre et à grandir ensemble. C’est le fondement de l’approche AïkiCom qui tire ses principes de l’aïkido: métamorphoser des scénarios conflictuels, perçus comme des champs de bataille, en terrains propices au dialogue.
Et vous? Quel comportement reconnaissez-vous dans vos interactions professionnelles?

#GestionDeConflit #CommunicationProfessionnelle #JohnGottman #RelationsAuTravail #AïkiCom #Leadership #DéveloppementPersonnel #CohésionDÉquipe #IntelligenceÉmotionnelle #RésolutionDeConflit

Articles en lien