Une splendide expérience de modélisation

Hier soir, le 31 mai 2022 pour être précis, nous étions une petite dizaine à nous lancer dans un exercice de modélisation à l'issue incertaine.

Cet atelier était consacré à la modélisation de la posture de créatif à partir du modèle des 4 rôles de Von Oech.

L'issue était incertaine car le procédé était original pour ne pas dire inédit.

Les participantes et participants ont été formidables. Tous ont joué le jeu et se sont risqués à avancer en territoire inconnu.

J'ignorais totalement si ce serait couronné de succès ou pas. J'étais prêt au flop comme à la réussite. C'était difficilement prévisible.

Et tous les présents ont apprécié la démarche et chacune et chacun a contribué à cette construction.

Ce fut pour moi avant tout une splendide confirmation de ce que la modélisation peut apporter.

Pour beaucoup la modélisation se résume à un travail pointu, un rien rébarbatif et réservé à des experts.

Pour beaucoup le but ultime et je dirais "l'obsession" c'est de construire un modèle (et de préférence un modèle parfait).

Durant cet atelier nous avons vécu ce qui pour moi est le principal atout de la modélisation: nous avons "travaillé la compétence (ici la créativité) comme on travaille l'argile ou le bois.

Au départ le matériau nous apparait comme brut, quelque peu difficile à manipuler et puis il commence à se donner à nous, à se laisser pétrir.

Et il nous est alors donné de "jouer" avec les éléments, métaprogrammes, états internes, croyance, .. avec une flexibilité inégalée.

Un véritable stretching cognitif avec les composants de la compétence.

Ce travail a une dimension quasi artistique et infiniment créatrice.

Les grilles de lecture que nous avons acquises s'effacent délicatement.

Car si elles sont une aide au décodages elles ont aussi pour effet de nous enfermer en nous masquant tout ce qui ne leur correspond pas. En s'effaçant elles nous révèlent un paysage dont la variété nous surprend.

Nous, PNListes qui ne voyions que des niveaux logiques, des stratégies et autres croyances et valeurs, nous pouvons dessiner des structures nouvelles.

Le processus de la modélisation est tellement plus ce procédé créatif que la poursuite du modèle parfait.

Il est l'huile dans l'engrenage du praticien quand il jongle avec les protocoles, avec les principes pour coller au plus près à la carte de son client et l'emmène vers le changement désiré.

C'est ce que j'avais envie de vous partager et que j'ai reçu en cadeau lors de l'atelier d'hier soir.

Vous aimerez aussi

Modélisation: de quoi s'agit-il
La modélisation a pour objectif de définir un modèle qui permettra de reproduire efficacement le processus modélisé. Dans cette optique le comportement modélisé n'est que la manifestation extérieure d'une structure plus profonde. En PNL on évoque souvent le concept de carte et de territoire. La carte n'est que le reflet du territoire et le modèle, […]
PNL ou Meta-PNL, c'est la même chose?
Bandler, a défini la PNL comme étant une attitude tirant derrière elle une remorque de techniques. Il semblerait que la remorque ait attiré toute l’attention du chauffeur puisque la notion d’attitude est très souvent placée l’arrière plan. La stratégie pédagogique qui consiste enseigner les modèles et techniques de la PNL dans l’idée de faire découvrir […]
Je n’aime pas la PNL !!
Technique de manipulation ? Trop superficiel ? Poudre aux yeux ? Ces arguments vous les partagez avec d’autres. Sur les réponses ces critiques je vous renvoie la lettre ouverte des formateurs PNL disponible sur le Net. En ce qui me concerne je partage une partie de ces critiques lorsque l’on pratique une PNL de surface […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.