etudiante blocus besoin de pause

Prenez une pause, changez de centre

etude blocus pause aikicomDes études scientifiques ont démontré que notre cerveau ne peut emmagasiner de l’information pendant plus de 45 minutes (phénomène de la vigilance décroissante). C’est ainsi qu’il est recommandé de prendre des pauses toutes les 45 minutes. Voilà qui devrait aider les étudiants pour autant que nos « bloqueurs » n’utilisent pas ces pauses pour passer en monde « bloggeurs ».

etudiante blocus besoin de pauseCar ces pauses, pour être efficaces doivent être consacrées à des activités qui reposent le cerveau. Surfer sur Facebook, parcourir twitter ne sont donc pas des options adéquates.

L’AïkiCom propose de reprendre conscience avec notre corps dont il place le centre au niveau du ventre, du hara. C’est le centre de notre intelligence somatique ou intelligence du corps. C’est ce centre qui est placé au centre de notre attention durant les pauses. C’est ainsi que des activités telles que le yoga, le tai-chi, une petite promenade ou une petite danse sera particulièrement indiquée comme peuvent l’être les exercices d’AïkiCom qui nous aident à nous recentrer et revenir dans notre corps.

L’essentiel est de ne pas laisser le centre cognitif (notre cerveau déjà fortement sollicité) reprendre le contrôle et replonger dans la matière d’examen ou dans la rédaction d’un dossier alors même pause yoga hofficeque l’on veut mettre tout cela de côté. Le travail intellectuel nous immobilise. Il nous confine dans la sédentarité (voir cette étude publiée dans BMC Research Notes qui révèle qu’un employé de bureau passe 73% de son temps assis) et l’omniprésence des écrans fatigue les yeux (sécheresse oculaire, yeux immobiles, moins de clignements).

Les activités « soft » telles que la marche sont ainsi pertinentes si pratiquées dans une optique de « se vider l’esprit », de « laisser décanter ». Il est également intéressant pour celles et ceux que cela tente, de pratiquer la médiation ou de faire quelques exercices de respiration.

Ce concept de pauses toutes les 45 minutes est mis en oeuvre dans les HOffice ou Home Office, ces journées de travail en co-working qui rassemblent des personnes travaillant le plus souvent seuls (journalistes, free-lance, indépendants,..) et qui se rassemblent au domicile d’une personne qui organise la journée HOffice. Le concept HOffice vient de Suède et a été créé par Christofer Franzen, psychologue et adepte du bouddhisme, qui s’intéresse à l’efficacité au travail. Des groupes HOffice ont été créés dans de nombreuses régions du monde et un groupe existe à Bruxelles ainsi qu’en Brabant Wallon. Une des règles proposées pour l’organisation de ces journées est la mise en place de pauses toutes les 45 minutes.

Dans les périodes de travail intenses tels que les blocus d’étude, nous sommes tentés de faire le contraire de ce que nous avons le plus besoin. Nous sacrifions les activités rééquilibrantes pour augmenter le temps d’étude. C’est non seulement peu efficace mais c’est en plus un facteur d’aggravation de l’état de stress dont nos étudiants se passeraient bien.

working