Prenez une pause, changez de centre

etude blocus pause aikicomDes études scientifiques ont démontré que notre cerveau ne peut emmagasiner de l'information pendant plus de 45 minutes (phénomène de la vigilance décroissante).

C'est ainsi qu'il est recommandé de prendre des pauses toutes les 45 minutes. Voilà qui devrait aider les étudiants pour autant que nos "bloggers" n'utilisent pas ces pauses pour passer en monde "bloggers".

etudiante blocus besoin de pauseCar ces pauses, pour être efficaces doivent être consacrées à des activités qui reposent le cerveau. Surfer sur Facebook, parcourir twitter ne sont donc pas des options adéquates.

L'AïkiCom propose de reprendre conscience avec notre corps dont il place le centre au niveau du ventre, du hara. C'est le centre de notre intelligence somatique ou intelligence du corps. C'est ce centre qui est placé au centre de notre attention durant les pauses. C'est ainsi que des activités telles que le yoga, le tai-chi, une petite promenade ou une petite danse sera particulièrement indiquée comme peuvent l'être les exercices d'AïkiCom qui nous aident à nous recentrer et revenir dans notre corps.

L'essentiel est de ne pas laisser le centre cognitif (notre cerveau déjà fortement sollicité) reprendre le contrôle et replonger dans la matière d'examen ou dans la rédaction d'un dossier alors même pause yoga hofficeque l'on veut mettre tout cela de côté. Le travail intellectuel nous immobilise. Il nous confine dans la sédentarité (voir cette étude publiée dans BMC Research Notes qui révèle qu'un employé de bureau passe 73% de son temps assis) et l'omniprésence des écrans fatigue les yeux (sécheresse oculaire, yeux immobiles, moins de clignements).

Les activités "soft" telles que la marche sont ainsi pertinentes si pratiquées dans une optique de "se vider l'esprit", de "laisser décanter". Il est également intéressant pour celles et ceux que cela tente, de pratiquer la médiation ou de faire quelques exercices de respiration.

Ce concept de pauses toutes les 45 minutes est mis en oeuvre dans les HOffice ou Home Office, ces journées de travail en co-working qui rassemblent des personnes travaillant le plus souvent seuls (journalistes, free-lance, indépendants,..) et qui se rassemblent au domicile d'une personne qui organise la journée HOffice. Le concept HOffice vient de Suède et a été créé par Christofer Franzen, psychologue et adepte du bouddhisme, qui s’intéresse à l’efficacité au travail. Des groupes HOffice ont été créés dans de nombreuses régions du monde et un groupe existe à Bruxelles ainsi qu'en Brabant Wallon. Une des règles proposées pour l'organisation de ces journées est la mise en place de pauses toutes les 45 minutes.

Dans les périodes de travail intenses tels que les blocus d'étude, nous sommes tentés de faire le contraire de ce que nous avons le plus besoin. Nous sacrifions les activités rééquilibrantes pour augmenter le temps d'étude. C'est non seulement peu efficace mais c'est en plus un facteur d'aggravation de l'état de stress dont nos étudiants se passeraient bien.

working

Vous aimerez aussi

Feedback d'une participante à une formation AïkiCom
"Merveilleux ! Vraiment une des plus belles formations que j'ai suivies aux Estivales. Elles sont toutes bien mais celle-ci a vraiment les qualités d'être bien présentée, et d'être très concrète, applicable immédiatement. Le formateur est formidable. Il est vraiment investi de ce qu'il explique. C'est vraiment une discipline qu'il maîtrise. On le ressent. Et un […]
Verticalité (1) - la tête comme les pieds
Envie de vous partager un ensemble d'éléments liés à la verticalité, qualité essentielle en AïkiCom. Dans ce post, je voudrais souligner que dans l'adoption de notre verticalité, nous avons tendance à penser à la qualité de nos appuis - nos pieds en contact avec le sol - sur lesquels se construit notre structure verticale. Notre […]
Centre somatique et cognitif, le centrage
Un commentaire qui éclaire les participants aux formations AïkiCom qui me disent parfois: je ne "sens" pas mon centre somatique. Je ne sais pas quoi sentir Le centre somatique n'a pas de conscience de soi car il est essentiellement associé. Il faut dissocier pour créer la conscience, un observateur et un objet/personne observée. Le centre […]
Prendre la responsabilité de notre expérience
Article extrait et adapté du livre "Ne Cessez pas d'être gentils, soyez forts" Certains comportements nous énervent plus que tout. Ils ont cette capacité d’éveiller en nous ces parties de nous-mêmes que nous avons enfouies ou ces attitudes que nous ne nous sommes pas autorisées à vivre. Lorsqu’elles émergent, nous nous sentons en colère ou […]
Aller dans le sens du flux que nous influençons
Vivre l'attitude Aïki c'est vivre dans le flux de la vie, un flux que nous influençons par la qualité de nos actes
Être dans le flux (1) - percevoir
Vous avez sans doute déjà vécu ces moments où tout semble aller de soi. Vous pensez à quelqu'un et il ou elle vous téléphone. Vous cherchez une place de parking et un conducteur démarre comme pour vous céder la place. Vous lancez un projet et vous croisez des personnes intéressées vous proposent d'y collaborer. Ces moments sont forts, intenses, interpellants. L'Univers s'est-il modifié pour vous aider ou quelque chose dans votre manière de penser a changé?
Ne cessez pas d’être gentils, soyez forts !
Plus une idée est belle plus elle peut sembler déconnectée de notre réalité. Prenons la Paix. Qui ne la souhaite pas ? Qui lui préfèrerait la guerre, l’agression, la violence ? La paix n’a de sens que par rapport à la guerre et à trop vouloir la paix, on renforce la guerre. Mais que faire alors ? L’AïkiCom propose de saisir à bras le corps ce dilemme en s’appuyant sur les principes de l’aikido, art martial et art de paix.
Pertubation
Elle avait rendez-vous à 18 heures. Pour son ex qui n’a pas digéré le divorce qu’elle avait voulu, tout est bon pour la contrarier et le seul moyen qui lui reste est de perturber le rendez-vous du jour de changement de garde des enfants. Une épée de Damoclès. Pourtant cette fois tout était arrangé. De […]
La notion d'ancrage
L'ancrage c'est notre connexion à la Terre, c'est une condition essentielle de notre stabilité. On fait souvent la métaphore des racines d'un arbre lorsque l'on parle d'ancrage. C'est le cas dans la video ci-dessous. En AïkiCom on cherche à développer une forme d'ancrage particulière en ce sens qu'il est dynamique.
1 2 3 8