Le conte du colibri: je fais ma part

D'où vient ce conte ? Qui peut le dire?

Mais l'histoire est trop belle pour ne pas la répéter tant elle revient l'attitude Aïki qui cherche non seulement à plus de paix en soi mais aussi avec les autres et contribuer ainsi à un monde plus solidaire, dans l'écoute et le respect.

colibriUn immense incendie ravage la jungle.
Affolés, les animaux fuient en tous sens.
Seul un colibri, sans relâche,
fait l’aller-retour de la rivière au brasier,
une minuscule goutte d’eau dans son bec,
pour l’y déposer sur le feu.
Un toucan à l’énorme bec l’interpelle :
“tu es fou, colibri, tu vois bien que cela ne sert à rien”.
“Oui, je sais” réponds le colibri, “mais je fais ma part”…

 

La morale de ce conte évoque le principe de kaizen ou politique des petits pas (ou changement graduel): "On peut toujours améliorer sa situation,
aussi dramatique soit-elle, en faisant ici et maintenant les petits pas qui sont à notre portée".
Le colibri a été choisi comme symbole du mouvement créé par Pierre Rahbi

Vous aimerez aussi

Iceberg Aïki
Dans notre monde dominé par le visuel, c'est bien sûr les apparences qui attirent notre attention. Pourtant, lorsqu'il s'agit d'aïkido, nous remarquons que la réputation de l'aïkido n'est pas uniquement visuelle. C'est le cas également pour la plupart des arts martiaux mais sans doute encore plus pour l'aïkido. D'ailleurs ne parle-t-on pas d'art martial interne […]
Le pouvoir des mots
Relevé ce jour ce texte de Koretoshi Maruyama, fondateur de l'Aikido Yuishinkai. Yushin veut dire "je suis l'esprit en soi". Maruyama a développé cette école d'aïkido après une période intense de méditation et d'étude philosophique. Sa réflexion nourrit l'approche AikiCom même si les deux approches sont distinctes (je n'ai aucune connaissance de la spécificité de l'Aikido Yushinkai). Je livre cet extrait en précisant déjà que l'idée qu'il traduit est sans doute un raccourci de la pensée de son auteur et qu'il ouvre tout une réflexion que je partagerai via les commentaires de cet article.
Être dans le flux (2) - en lien à partir du centre
Dans le premier billet sur le flux j'ai évoque l'importance de percevoir dans l'expérience de flux. Nous allons maintenant évoquer l'importance du centre somatique qui s'établit l'indispensable connexion avec l'expérience dans l'instant présent. Le centre somatique est à la fois la partie la plus personnelle de nous même, la plus individualisée ... et la plus universalisée, la plus générale. Elle nous connecte à notre essence d'être humain et d'être vivant.
Vivre normalement
Est-ce possible de vivre normalement quand des personnes sont dans le désespoir ou se font tuer, quand des personnes mal intentionnées exploitent la douleur de ceux qui n'ont d'autre choix que de faire fructifier le business malsain pour chercher un lieu de vie et de survie, quand des politiques sensés nous représenter n'agissent ou agissent mal dans la seule optique de rester élus et ont perdu toute vision politique à moyen ou long terme.
Le courage d'être gentil
En assistant au désolant spectacle de nos politiques qui se disputent comme des chiffonniers au lieu d'oeuvrer à l'intérêt général, je me prends à me demander ce qu'il y aurait lieu de faire. Avoir le courage d'être gentil, d'être bienveillant en sachant que l'on peut être confronté à des personnes qui ont des agendas personnels ou des agendas cachés. Enseignant l'aïkido je développe son pendant dans le monde de la communication l'AïkiCom.
Les conseils de ton silence
C’est bien, tout va bien. Bientôt nous deviendrons comme ces personnes qui ne se connaissent plus, Ne se parlent plus que pour échanger des banalités ou des aspects logistiques du style « il n’y a plus de pain », « il y a des courants d’air dans le couloir ». C’est une évolution vers le moins proche, Une progression vers le plus éloigné, Une conquête de l’indifférence anonyme.
Take-musu, la force d'harmonie valeureuse et créatrice
Take-musu, expression utilisée par le fondateur de l'aïkido se compose de take qui veut dire martialité mais avec une connotation divine (Ueshiba estimait que les valeurs de courage, de sagesse, d'empathie, d'honnêteté et de droiture étaient d'inspiration divine) et de musu qui désigne le lien entre les êtres. Il s'agit de cette martialité qui nous […]
Stress au travail - la face émergée de l'iceberg
«Jacques, mon pauvre Jacques, t'es pas doué tu sais, depuis le temps que je te le dis, tu devrais changer de métier… Je vais être derrière toi toute la journée parce que t'es lent, t'es trop lent, quand les autres font trois clients, toi tu en fais un, un tout petit… » Dans une pièce de théâtre évoquant des situations vécues par des employés de France Telecom, Jacques finit par démissionner, poussé à bout par son chef de service devant ses collègues. Le stress cause des dégats irréparables dans les entreprises et poussent les employés les plus touchés au suicide.
1 2 3 6

One comment on “Le conte du colibri: je fais ma part”

  1. […] Curieux mouvement perpétuel de l’agression qui est en fait une spirale négative qui aggrave les choses jusqu’à la victoire espérée par KO. Je me pose, je me centre. J’ai pris le temps d’imaginer ce scenario n°1. C’est bon, j’ai l’effet escompté. J’ai senti le « Na! » qui aurait ponctué l’envoi de ma réponse. Si j’en avais besoin, je suis comblé. J’ai imaginé sa réaction, je me suis défoulé. Je peux reprendre pied dans la réalité. Et envisager autre solution: redevenir Aiki. Utiliser ce courriel pour pratiquer, pour améliorer mon équilibre. confirmer dans l’action mon engagement à contribuer par cette petite action, cet incident mineur, à changer le monde, localement, à mon niveau, tel le colibri. […]