Entrer dans la vie, le principe irimi

Un principe fondamental en AïkiCom est le principe irimi qui veut dire s'engager. Il est parfois traduit en aïkido par "entrer dans la chair" pour signifier aller à la rencontre de l'attaquant plutôt que d'essayer de fuir ou d'éviter l'attaquer par manque de courage ou peur d'être blessé.

Bien souvent, nous évitons le conflit par peur des représailles, des conséquences.
Bien souvent, nous hésitons à nous lancer dans un nouveau projet, à quitter un emploi qui nous déplait, par peur de perdre ce que nous avons, dans la crainte de ne pas réussir.
Bien souvent, nous hésitons à dire "je t'aime" par peur de ... par peur de quoi en fait ?

La vie nous appelle à nous lancer, à quitter notre zone de confort, à oser la rencontre. C'est ça le principe irimi!

C'est entrer dans la vie

Cette vidéo est une fantastique illustration qui  illustre mieux que 10.000 mots le principe Irimi, !

Vous aimerez aussi

Mon émotion est mon partenaire
L'aïkicom et la pleine conscience nous invite à accueillir sans juger et à grandir dans l'expérience sans nous appesantir ni nous échapper.
Vivre normalement
Est-ce possible de vivre normalement quand des personnes sont dans le désespoir ou se font tuer, quand des personnes mal intentionnées exploitent la douleur de ceux qui n'ont d'autre choix que de faire fructifier le business malsain pour chercher un lieu de vie et de survie, quand des politiques sensés nous représenter n'agissent ou agissent mal dans la seule optique de rester élus et ont perdu toute vision politique à moyen ou long terme.
Je ne suis pas Bruxelles
Que reste-t-il de ce tremblement de guerre, de ces explosions qui ont effacés d'un trait la vie de tant de personnes et noirci la vie de leurs proches? Des blessés, qui n'en reviennent toujours pas d'être encore en vie et pour qui chaque matin est un prodige ... que leur témoignage enrichisse nombre d'entre nous […]
Etouffement
Assailli de toute part, une sensation d’enveloppement proche de l’étouffement me coupe de toute sensation extérieure. Les préoccupations se réduisent à l’inconfort immédiat. Trancher, supprimer les causes de cette oppression qui accélère le flux de mes pensées. Ce tourbillon paralyse toute réflexion et contribue à la tempête émotionnelle qui gagne en intensité et me donne presque la nausée.
Être dans le flux (1) - percevoir
Vous avez sans doute déjà vécu ces moments où tout semble aller de soi. Vous pensez à quelqu'un et il ou elle vous téléphone. Vous cherchez une place de parking et un conducteur démarre comme pour vous céder la place. Vous lancez un projet et vous croisez des personnes intéressées vous proposent d'y collaborer. Ces moments sont forts, intenses, interpellants. L'Univers s'est-il modifié pour vous aider ou quelque chose dans votre manière de penser a changé?
Quand l'esprit se promène
Curieuse sensation de déjà vu en promenant mon chien. Tellement semblable  aux moments de médiation quand je tente d'apaiser mon esprit et que je constate qu'il agit comme mon chien. Souvent devant, il me tire et m'entraîne là où il a envie d'aller. Tout l'intéresse et il ne s'attache à rien tant il est avide […]
Prendre la responsabilité de notre expérience
Article extrait et adapté du livre "Ne Cessez pas d'être gentils, soyez forts" Certains comportements nous énervent plus que tout. Ils ont cette capacité d’éveiller en nous ces parties de nous-mêmes que nous avons enfouies ou ces attitudes que nous ne nous sommes pas autorisées à vivre. Lorsqu’elles émergent, nous nous sentons en colère ou […]
e-mail, guerre propre de la communication
Répondre à un email dans l'émotion c'est la guerre propre de la communication: envoyer la réponse comme ces avions qui larguent à haute altitude leur bombe sur la cible sans voir de près l'impact. Une opportunité de de retrouver sa liberté d'agir autrement ! Il y a des jours comme cela où il nous est […]
Senseï
Certains de mes élèves ont pris l'habitude de m'appeler senseï. D'abord amusé j'ai pris le temps de sentir ce que je ressentais lorsque l'on utilisait ce mot tellement chargé de sens pour moi. A l'amusement et l'étonnement a succédé un léger inconfort. S'agissait-il d'une affectueuse moquerie, de la mécompréhension de ce que ce mot veut dire ou s'agissait-il d'un choix délibéré venant alors pour moi comme une forme de reconnaissance. Oh, non pas de reconnaissance pour moi en tant que personne mais plutôt reconnaissance de la relation qui nous lie dans notre cheminement.
Le courage d'être gentil
En assistant au désolant spectacle de nos politiques qui se disputent comme des chiffonniers au lieu d'oeuvrer à l'intérêt général, je me prends à me demander ce qu'il y aurait lieu de faire. Avoir le courage d'être gentil, d'être bienveillant en sachant que l'on peut être confronté à des personnes qui ont des agendas personnels ou des agendas cachés. Enseignant l'aïkido je développe son pendant dans le monde de la communication l'AïkiCom.
1 2