Compassion pour l'adversaire en nous

En Aïki on entend souvent dire que l'attaquant n'est pas notre adversaire, qu'il est notre partenaire et que notre vrai adversaire est en nous.

Correctement interprétée cette réflexion est un moteur d'évolution personnelle. Encore faut-il également se comporter avec bienveillance vis-à-vis de cet adversaire intérieur. Ainsi donc cet adversaire intérieur est-il également le partenaire de notre évolution personnelle.

auto compassionC'est là qu'intervient l'auto-compassion (self-compassion en anglais).

Bien souvent nous faisons preuve d'infiniment plus de comprehension pour les autres que pour nous-mêmes. Il y a différentes raisons pour cela

  1. notre culture et tradition judéo-chrétienne a longtemps valorisé l'auto-flagellation, le sacrifice et le martyr, considérant que le bonheur est une vertu qui doit se mériter
  2. Les erreurs doivent être sanctionnées. L'école en est une belle illustration quand dès les premières années, les professeurs soulignent les fautes en rouge.
  3. la sélection naturelle exige que nous soyons les meilleurs et qu'à défaut nous sommes condamnés à ne pas survivre
  4. la tradition freudienne qui suggère que l'être humain est mû par différentes pulsions morbides, destructives, agressives
  5. la tradition behavioriste qui sanctionne tout compromettent non désiré

 

Vous aimerez aussi

Les risques dans la relation amoureuse
Quelle est l’expérience la plus risquée parmi la liste suivante : descente d’une piste noire en ski, saut à l’élastique, conduire une formule 1 ou nouer une relation amoureuse ? Il ne viendrait pas à grand monde d’opter pour la dernière option. Pourtant on ne peut pas dire que cela soit sans risque. D’ailleurs ne parle-t-on pas d’une aventure amoureuse ? S’il y a des risques quels sont-ils ? Parcourons-en quelques uns.
La fermeté
Fermer n'a signifié clore que depuis le bas Moyen-Âge. Avant, il signifiait rendre ferme, renforcer. Ainsi une personne ferme est également fermée. Cette solidité a transformé les fermes en places fortes pour les protéger des brigands. Fermer a donc pris la place de clore qui évoque son contraire: éclore. On voit ainsi le lien entre […]
L'instant subtil de la bascule
Au début d'une relation, on avance avec prudence. Quelles sont limites que je ne dois pas dépasser ? Que doit-on faire ensemble ou pas? A-t-elle envie que je l'accompagne ? Passera-t-on Noël dans sa famille ou dans la mienne? On évolue à tâtons un peu comme ce jeu pour enfant où l'on tient une tige se terminant par un anneau métallique que l'on doit déplacer d'un bout à l'autre d'un fil métallique plié de manière compliquée et connecté à une sonnerie. Au début le parcours est facile, il suffit d'avancer. Puis cela se complique et les contorsions commencent jusqu'à l'inévitable sonnerie, le buzz qui nous indique que nous avons passé la limite.
Points de bifurcation
Je vous conseille de lire ce post en écoutant la merveilleuse musique de Carmina Burana ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre pour garder cette page ouverte pour la lecture Arrêtez-vous et faites un rapide inventaire des moments où votre vie a pris une nouvelle direction. Ces moments ne doivent pas nécessairement être dramatiques. Cela peut-être […]
Langage non verbal
Vous trouverez dans de nombreux livres et dans de nombreuses formations que lorsque nous communiquons les mots prononcés ne comptent que pour seulement 7% de l'entièreté du message. L'essentiel est visuel (55%) et auditif (intonation, son de la voix pour 38%). Ces chiffres sont malheureusement erronés car ils sont le résultat d'études effectuées par Albert […]
La notion d'ancrage
L'ancrage c'est notre connexion à la Terre, c'est une condition essentielle de notre stabilité. On fait souvent la métaphore des racines d'un arbre lorsque l'on parle d'ancrage. C'est le cas dans la video ci-dessous. En AïkiCom on cherche à développer une forme d'ancrage particulière en ce sens qu'il est dynamique.
Vivre normalement
Est-ce possible de vivre normalement quand des personnes sont dans le désespoir ou se font tuer, quand des personnes mal intentionnées exploitent la douleur de ceux qui n'ont d'autre choix que de faire fructifier le business malsain pour chercher un lieu de vie et de survie, quand des politiques sensés nous représenter n'agissent ou agissent mal dans la seule optique de rester élus et ont perdu toute vision politique à moyen ou long terme.
Le courage d'être gentil
En assistant au désolant spectacle de nos politiques qui se disputent comme des chiffonniers au lieu d'oeuvrer à l'intérêt général, je me prends à me demander ce qu'il y aurait lieu de faire. Avoir le courage d'être gentil, d'être bienveillant en sachant que l'on peut être confronté à des personnes qui ont des agendas personnels ou des agendas cachés. Enseignant l'aïkido je développe son pendant dans le monde de la communication l'AïkiCom.
1 2