Être dans le flux (2) - en lien à partir du centre

Être dans le flux est une question de perception, je l'ai évoqué dans le premier billet sur le sujet. Il est évident qu'il ne s'agit pas seulement de cela. L'expérience de flux est avant tout une question de connexion. Mais pas n'importe laquelle.

Notre centre cognitif est le siège de nos raisonnement. Il est analytique. Il sépare plus qu'il ne rassemble. C'est en créant des distinctions qu'il parvient à résoudre des questions difficiles, d'envisager des solutions et d'élaborer des plans pour les réaliser. Le mode pricipal de fonctionnement du centre cognitif est l'analogie. Nous tentons de trouver dans notre expérience du moment des similitudes avec des schémas du passé. Des structures connues qui nous permettent d'inférer, de prévoir ce qui peut se passer. Notre capacité cognitive est bien sûr hautement éléborée. Elle est passée maître dans l'art de combiner des structures apparemment disjointes pour en créer de nouvelles, ou plutôt de nous donner l'impression qu'elles sont nouvelles.

Le mécanisme cognitif est donc essentiellement dissocié de notre expérience et rattachéau passé.

C'est par le centre somatique que s'établit l'indispensable connexion avec l'expérience dans l'instant présent. Le centre somatique est à la fois la partie la plus personnelle de nous même, la plus individualisée ... et la plus universalisée, la plus générale. Elle nous connecte à notre essence d'être humain et d'être vivant. Le centre cognitif est mon individualité universelle ou l'univers qui s'est individualiser. Rien à voir avec l'ego qui m'isole, me sépare et me donne l'impression d'être unique. Le centre somatique matérialise ce qu'il y a d'universel en moi, ce qui me rassemble et m'unit avec les autres êtres humains et avec le monde dont je fais partie.

C'est la voie royale de la connexion, du lien. C'est par elle que je peux vivre l'expérience d'être "avec", d'être "en". 

Être dans le flux est une expérience que je vis en étant centré, dans ce processus qui me fait sentir vivant, universel, unique mais connecté.

Vous aimerez aussi

La bienveillance secret des équipes les plus productives
Dans une étude réalisée au sein de la célèbre entreprise Google en 2012, des chercheurs ont cherché à identifier ce qui distingue les équipes performantes des autres. Au final, il s'avère que c'est la sécurité psychologique qui est le facteur déterminant. Cette sécurité psychologique est un des effets induits par les nouvelles formes de leadership […]
Quand l'enfant bascule dans la violence
Les parents confrontés à leurs enfants qui ont des comportements violents ou destructeurs se retrouvent dépourvus. Que faire ? S'ils tentent de tenir tête, de réprimander, de menacer ou de punir, leur enfant réagit de la même manière et c'est l'escalade. En tant qu'adulte, ils tentent alors d'enrayer cette spirale de violence en optant pour […]
AikiCom et théorie U
Les premières expérimentations du lien étroit entre théorie U et AikiCom s'avèrent fructueuses. Les exercices AïkiCom offrent de vivre la descente sur la courbe en U et d'en remonter en évitant le piège de la mentalisation qui nous donne l'illusion de descendre alors qu'on ne fait que rester dans le cognitif  
De l'idée à sa concrétisation
« Le public commet l’erreur fondamentale de croire qu’il existe des réponses déter­minées, des “solutions” ou des conceptions qu’il suffirait d’exprimer pour répandre la clarté nécessaire. Mais la plus belle vérité ne sert à rien , comme l’histoire l’a mille fois montré –, tant qu’elle n’est pas devenue l' expérience première, profonde de l’individu. » […]
Prenez une pause, changez de centre
Des études scientifiques ont démontré que notre cerveau ne peut emmagasiner de l'information pendant plus de 45 minutes (phénomène de la vigilance décroissante). C'est ainsi qu'il est recommandé de prendre des pauses toutes les 45 minutes. Voilà qui devrait aider les étudiants pour autant que nos "bloggers" n'utilisent pas ces pauses pour passer en monde […]
Une grande âme est au-dessus de l’injure
Ne pas se laisser toucher par l'agression verbale - comme nous le ferions de l'agression physique - est la solution qu'adoptent ces grandes âmes dont nous parle Jean de la Bruyère. Mais cela ne nous épargne pas la question de la vulnérabilité qui nous caractérise lorsque nous voulons rester sensibles, c'est-à-dire connectés à la vie […]
L'harmonie à tous prix ne mène pas à la paix
Nous sommes des êtres sociaux et c'est dans la rencontre que nous existons, l'un pour l'autre et l'autre pour soi. Nous sommes tous tentés par un monde d'harmonie, d'échanges riches, d'accords et de consensus. Oui mais voilà, nous ne vivons pas dans un monde de bisounours ! Et ce ne sont pas les parents d'ados […]
Aikido Communication à la Foire du Livre de Bruxelles 2017
L’Aïkido Communication sera présentée à la Foire du Livre de Bruxelles Animation:Atelier de présentation de l’aïkido Communicationle 9 mars à 16 heures, atelier ouvert à tous. Rencontre et dédicace:Plusieurs séances de rencontre et de dédicace seront également proposées au stade de l’éditeur Chronique Sociale, éditeurs Rhône-Alpes (stand 236): samedi de 14 à 16 heures dimanche de 14 à […]
Theory U and AikiCom
The first experiments to embody the theory U through AikiCom exercises are really exciting. The AïkiCom practice let us live through the body the descent and rise along the U curve, avoiding the trap of staying in the cognitive mind and creating the illusion of descending the curve
Décrypter la sagesse de l’aïkido
La pratique de l’aikido n’implique pas automatiquement que l’on puisse l’appliquer dans notre vie. Dans cet article, je vous présente 6 raisons de lire le livre « Ne cessez pas d’être gentils soyez forts » qui présente l’AikiCom (Aikido Communication), une approche de bienveillance martiale. Des clés pour vivre, communiquer, gérer les conflits et contribuer à un monde meilleur en appliquant au quotidien la sagesse de l’aïkido.
1 2 3 8