Harcèlement et AikiCom

Le harcèlement est pluis fréquent qu'on ne l'imagine. Il se développe au travail, à l'école et dans certains cercles sociaux.

Harcèlement à l'école

Coups, bousculades, insultes, mises à l'écart, près de 10% des enfants sont victimes de harcèlement à l'école. Les victimes de harcèlement sont souvent des jeunes calmes, non-violents mais le profil est assez vague. Parfois le harcèlement se produit dans des phases où le jeune a du mal à s'extérioser. Bien souvent celui-ci minimisera les désagréments où feignera de se désintéresser de celles ou ceux qui le harcèlent. L'effet le plus pénible du harcèlement est l'isolement progressif du jeune. Les parents désemparés envisagent un changement d'établissement ce qui a pour effet de séparer le jeune des quelques amis qui lui restent.

Cyber-harcèlement

Insultes, menaces, impostures (le harceleur se fait passer pour vous), diffusion de rumeurs, piratage des boites de courriels, virussage délibéré, l'internet et particulièrement les res réseaux sociaux sont devenus des piloris des temps modernes. Récemment, le père d'une adolescente a obtenu gain de cause dans un procès condamnant l'ex-petit ami de sa fille qui avait affiché photos et insinuations sur des réseaux sociaux.

L'Aïkicom apporte une réponse à cette plaie en nous proposant de redevenir soi-même et de revenir à des relations plus respectueuses.

En dehors de la question de l'auto-défense que peut apporter la pratique de l'aikido proprement dit, l'AikiCom aide la victime de harcèlement à recontacter ses propres ressources et à nourrir sa confiance en soi. Les harceleurs ne choisissement pas leur victime au hasard. Ils détectent une faille et s'y engouffrent. Leurs comportements ne sont pas toujours le fait de personnes foncièrement méchantes, beaucoup de faits de harcèlement sont le fait de propos dont leurs auteurs n'imaginent pas l'effet qu'ils ont sur leurs victimes. Sous prétexte d'humour, de franche rigolade entre copains et copines ont sélectionne le bouc émissaire et la spirale se met en marche.

Il y a bien sur également les personnes qui agissent délibérément, parce qu'ils ont "une raison" d'agir ainsi, vengeance ou rancoeur. A l'adolescence, les raisons sont bien souvent complexes. Un jeune qui se sent mal dans sa peau trouvera une certaine satisfaction à créer un malaise plus grand chez un autre. L'instant du harcèlement est un peu, une victoire sur ses propres états d'âmes. Il peut parfois s'agir de tentatives de développer une forme d'affirmation de soi. "Je t'abaisse donc je m'élève!".

On pourrait se pencher à l'infini sur les causes et les raisons du harcèlement, la seule question qui compte vraiment est: comment faire pour que cela s'arrête ?

Présence, attention, communication, trois ressources essentielles pour répondre au harcèlement.

Il y a quelques années, un jeune adolescent qui pratiquait dans mon dojo est venu au cours d'aïkido avec sa mère. il avait les larmes aux yeux: il s'était fait "tabasser" par plusieurs garçons de sa classe. il me demanda: "Comment fait-on pour se défendre contre cinq?". Il n'avait que quelques mois de pratiques et la question n'était bien sur pas de lui apprendre à rosser les autres. Nous avons saisi l'occasion pour découvrir ensemble comment se positionner face à l'attaque de plusieurs personnes. La pratique a redonné à cet ado confiance en lui et à reprendre sa place avec ses copains.

Un autre jeune était victime de quolibets de la part des élèves de sa classe. Un travail sur le centrage, revenir à soi pour recontacter son estime de soi, et des exercices de "recadrages(*)" lui ont permis de désamorcer ces "piques" envoyées par ses camarades de classes qui ansi les ont trouvé moins comiques et en sont resté là.

... article à suivre ...