S'entraîner sans traîner

entrainement aikidoLes amateurs de solutions toutes faites resteront sur leur faim. Il n'y a pas de raccourci sur le chemin de notre évolution personnelle. Chaque pas doit être fait et il n'y a même pas de possibilité de déléguer! Dans le monde des arts martiaux, les experts de haut niveau, les ceintures noires n'ont pas atteint ce niveau par hasard ou par miracle. Leur secret réside dans un seul mot: entraînement. La clé de notre développement personnel, de notre cheminement sur la voie que nous nous sommes tracée c'est la pratique, une pratique au quotidien. Ce n'est pas une question d'années, c'est une question d'heures passées à expérimenter, à répéter, à rater, à en tirer les leçons puis à recommencer. La tentation est forte de se réjouir des premiers succès et d'en rester là, à se reposer sur nos lauriers. Ce que je vis est le résultat de mon entraînement et si j'en reste là, je n'irai pas plus loin.

Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage, Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage, Polissez-le sans cesse, et le repolissez, Ajoutez quelquefois, et souvent effacez.  (Boileau, De l'Art poétique, Chant I)

Nous pouvons devenir bon à tout si nous nous investissons suffisamment dans l'entraînement. Mais bien souvent nous sommes attirés par les résultats spectaculaires des experts ou des artistes qui affichent une telle facilité qu'on en oublie les heures qu'ils ont passées à polir leur art, leur aisance technique. Nous voudrions en être déjà là et il nous est difficile d'accepter nos performances balbutiantes. Pourtant c'est là que ça se passe. Le pianiste en herbe qui voit son doigt rater la bonne touche pour la dixième fois, la touche de couleur qui refuse toute élégance sur la toile du jeune peintre ou le mauvais pied qui s'obstine à avancer à contre-temps dans l'exécution de la technique d'aïkido, ces moments font naître le doute et stimule le découragement.

Ce n'est pas pour moi, je suis trop jeune, trop vieux, trop grand, trop petit, pas assez souple, insuffisant créatif.

Lorsque le geste flanche, lorsque la main manque d'assurance c'est dans mon être que je suis interpellé, tant je suis ce que je fais ou plutôt tant ce que je fais m'amène à qui je suis. Il n'est pas question de basculer dans le faire pour faire, dans l'addiction à la tâche, dans la travaillomanie. L'entraînement est bien plus subtil. C'est le pas qui me fait avancer, l'inspiration qui m'emplit d'air et me connecte au monde. Dans le domaine de la communication, chaque rencontre avec une personne qui nous parait difficile, chaque conflit, chaque doute, chaque émotion est une opportunité de s'entraîner, de pratiquer et de gagner en expertise. C'est par la pratique que nous nous révélons à nos faiblesses et que nous les dépassons, sans chercher la performance, simplement aller un peu plus loin. Si le dojo est l'espace par excellence pour l'entraînement dans les arts martiaux il ne s'agit pas de se limiter aux quatre murs du local. La vie est le dojo. chaque instant ouvre à l'apprentissage, par essai et erreur. La répétition apporte le rythme. Refaire le même geste mais dans la conscience sinon ce n'est qu'une forme lassante de bégaiement comportemental. Et lorsque vient le moment où il nous faut agir dans la crise, dans l'urgence, lorsque le moment est crucial et menace de faire basculer notre vie, nous savons que nous ne serons probablement pas au top de notre performance. Sauf moment de grâce, hasard ou inconscience, nous serons dans ces moments importants ramené au niveau où notre entraînement nous a porté.

Vous aimerez aussi


Pertubation

Elle avait rendez-vous à 18 heures. Pour son ex qui n’a pas digéré le divorce qu’elle avait voulu, tout est bon pour la contrarier et le seul moyen qui lui reste est de perturber le rendez-vous du jour de changement de garde des enfants. Une épée de Damoclès. Pourtant cette fois tout était arrangé. De […]


AïkiCom et les 4 éléments

Une vidéo qui vous présente les 4 éléments découverts lors d'une formation "embodiment" dirigée par Mark Walsh. Les 4 éléments, c'est l'air, la terre, l'eau et le feu. Chacun de ces éléments traduisent des qualités comme des défauts pour des tempéraments-types. Cette vidéo les explore et les met en lien avec les modèles de l'AïkiCom


Courbe l’échine

L’échine, mot désuet désignant notre colonne vertébrale que l’on retrouve dans l’expression « épine dorsale ». L’échine est donc cette partie du corps qui nous élève, qui nous permet de nous redresser pour atteindre le ciel. Lorsque je me redresse et me place dans ma verticalité, je gagne mon statut d’être humain dans toute sa […]


Transformer l'anxiété liée au Coronavirus en vigilance

La crise du coronavirus (CV dans le texte ci-dessous) et les mesures de confinement peuvent créer une certaine anxiété. Le travail ci-dessous a été effectué avec une personne angoissée par tout ce qui se dit autour du coronavirus et surtout la manière de se comporter en rue et dans les magasins. Il consiste en un […]


Centre somatique et cognitif, le centrage

Un commentaire qui éclaire les participants aux formations AïkiCom qui me disent parfois: je ne "sens" pas mon centre somatique. Je ne sais pas quoi sentir Le centre somatique n'a pas de conscience de soi car il est essentiellement associé. Il faut dissocier pour créer la conscience, un observateur et un objet/personne observée. Le centre […]


Pleine conscience en interaction avec l'autre

L’Aïkido se pratique à deux. Un partenaire attaque et l’autre « fait sur lui » un mouvement. L’Aïki Mindfulness ou la Pleine conscience Aïki change notre attention et nous ramène à nous-même. Avec la Pleine Conscience Aïki je redeviens conscience d’agir et d’être. Et l’autre est là pour m’aider à revenir dans la présence. Il est à mon service.On est loin de l’apprentissage […]


On vit mieux sans compétition ni comparaison

Cela n'empêche pas de se lancer des défis


The monkey, the lion and the garden

This picture to illustrate how we live with our three centers. Our mind is like this monkey: playing, moving, making noise. Our emotional center is the lion of our life. It is coloring our experience, sometimes in a comfortable way, sometimes in a painful and bitter manner. And then there is our somatic center. The […]


Develop an internal culture to withstand external pressures

True stories, Chris Thorsen - part1 This article is part of a serie of stories of how aiki can be applied in business for better leadership. They show how business success depends on the spirit of the leaders, the way in which they source their power, and their willingness to be guided. Chris Thorsen and Richard […]


Fall in love ... stay there

Watch the full conference by clicking here