Le pouvoir de la vulnérabilité

Extraordinaire exposé de Brene Brown à propos de la vulnérabilité. Je vous en propose ici un extrait tout en vous invitant à écouter l'exposé complet Quand vous avez travaillé dans le social pendant 10 ans, vous réalisez que les relations humaines sont la raison de notre présence sur terre. Tout tourne autour de cela,  sur le plan neurobiologique, nous sommes conçus ainsi. j'ai buté sur cette chose sans nom qui détruisait totalement les relations d'une façon que je ne comprenais pas, et  j'ai découvert qu'il s'agissait de la honte. On peut vraiment comprendre la honte facilement si on la considère comme la peur de l'isolement. "Je ne suis pas assez mince, pas assez riche, pas assez beau, pas assez malin, pas assez reconnu dans mon travail." Ce qui est à la base de tout ça, c'est une atroce vulnérabilité, cette idée que, pour pouvoir entrer en relation avec les autres, nous devons nous montrer tels que nous sommes, vraiment tels que nous sommes. Je peux classer les gens que j'avais interviewés en deux catégories: ceux qui croyaient vraiment en leur propre valeur  et ceux qui ont du mal avec ça, ceux qui se demandent tout le temps si ils sont assez bien. Ceux qui ont un fort sentiment d'amour et d'appartenance pensent qu'ils méritent l'amour et l'appartenance. C'est tout. Ils pensent qu'ils le méritent. Les autres se privent de relations humaines de peur de ne pas mériter ces relations, Le courage, la définition originelle du courage, lorsque ce mot est apparu dans la langue anglaise -- il vient du latin "cor", qui signifie "cœur" -- et sa définition originelle était : raconter qui nous sommes de tout notre cœur. Ainsi, ces gens qui croyaient vraiment en leur propre valeur avaient, très simplement, le courage d'être imparfaits. Ils avaient la compassion nécessaire pour être gentils, tout d'abord avec eux-mêmes, puis avec les autres, car, à ce qu'il semble, nous ne pouvons faire preuve de compassion envers les autres si nous sommes incapables d'être gentils envers nous-même. Ils étaient en relation avec les autres, et -- c'était ça le noyau dur -- de par leur authenticité, ils étaient disposés à abandonner l'idée qu'ils se faisaient de ce qu'ils auraient dû être, de façon à être qui ils étaient, ce qui est un impératif absolu pour entrer en relation avec les autres.  

Vous aimerez aussi

Points de bifurcation
Je vous conseille de lire ce post en écoutant la merveilleuse musique de Carmina Burana ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre pour garder cette page ouverte pour la lecture Arrêtez-vous et faites un rapide inventaire des moments où votre vie a pris une nouvelle direction. Ces moments ne doivent pas nécessairement être dramatiques. Cela peut-être […]
Discipline
Voilà bien un terme qui est bien souvent reçu de manière négative. Pourtant lorsque l'agression survient c'est bien de discipline que nous avons besoin. Agression provoquée par autrui ou événement douloureux à surmonter, la discipline est l'appui indispensable pour revenir à soi et éviter de se laisser déséquilibrer et entraîner dans une spirale agressive. Cette discipline n'est pas rigide elle s'inscrit dans la douceur et la précision.
J'arrête !
Le jour où j'ai cédé mon dojo
Quand l'esprit se promène
Curieuse sensation de déjà vu en promenant mon chien. Tellement semblable  aux moments de médiation quand je tente d'apaiser mon esprit et que je constate qu'il agit comme mon chien. Souvent devant, il me tire et m'entraîne là où il a envie d'aller. Tout l'intéresse et il ne s'attache à rien tant il est avide […]
La bienveillance
Aussi égoïste que l’homme puisse être supposé, il y a évidemment certains principes dans sa nature qui le conduisent à s’intéresser à la fortune des autres et qui lui rendent nécessaire leur bonheur, quoiqu’il n’en retire rien d’autre que le plaisir de les voir heureux. La bienveillance peut être définie comme la disposition affective d’une […]
Si tu entreprends quelque chose, tu auras contre toi
Si tu entreprends quelque chose, tu auras contre toi ceux qui voulaient faire la même chose, le contraire mais surtout ceux qui ne veulent rien faire.
Aider, recette de la réussite, Helping, the key to success
Successful people are always looking for opportunities to help others. Unsuccessful people are always asking, “What’s in it for me?” Les personnes qui réussissent cherchent toujours des opportunités d'aider les autres. Les personnes qui échouent se demandent toujours "Qu'est-ce que ça me rapporte?"
Sous-estimer sa puissance personnelle
Etrangement - en apparence - c'est le doute quant à notre puissance personnelle, nos ressources qui nous pousse à provoquer les conflits qui basculent dans la violence. Ce doute nous fait nous sentir en insécurité et ainsi nous fait basculer dans les réflexes de défense. Le conflit se mute alors en combat. Nous pouvons alors […]
1 2 3 8