Le pouvoir de la vulnérabilité

Extraordinaire exposé de Brene Brown à propos de la vulnérabilité. Je vous en propose ici un extrait tout en vous invitant à écouter l'exposé complet Quand vous avez travaillé dans le social pendant 10 ans, vous réalisez que les relations humaines sont la raison de notre présence sur terre. Tout tourne autour de cela,  sur le plan neurobiologique, nous sommes conçus ainsi. j'ai buté sur cette chose sans nom qui détruisait totalement les relations d'une façon que je ne comprenais pas, et  j'ai découvert qu'il s'agissait de la honte. On peut vraiment comprendre la honte facilement si on la considère comme la peur de l'isolement. "Je ne suis pas assez mince, pas assez riche, pas assez beau, pas assez malin, pas assez reconnu dans mon travail." Ce qui est à la base de tout ça, c'est une atroce vulnérabilité, cette idée que, pour pouvoir entrer en relation avec les autres, nous devons nous montrer tels que nous sommes, vraiment tels que nous sommes. Je peux classer les gens que j'avais interviewés en deux catégories: ceux qui croyaient vraiment en leur propre valeur  et ceux qui ont du mal avec ça, ceux qui se demandent tout le temps si ils sont assez bien. Ceux qui ont un fort sentiment d'amour et d'appartenance pensent qu'ils méritent l'amour et l'appartenance. C'est tout. Ils pensent qu'ils le méritent. Les autres se privent de relations humaines de peur de ne pas mériter ces relations, Le courage, la définition originelle du courage, lorsque ce mot est apparu dans la langue anglaise -- il vient du latin "cor", qui signifie "cœur" -- et sa définition originelle était : raconter qui nous sommes de tout notre cœur. Ainsi, ces gens qui croyaient vraiment en leur propre valeur avaient, très simplement, le courage d'être imparfaits. Ils avaient la compassion nécessaire pour être gentils, tout d'abord avec eux-mêmes, puis avec les autres, car, à ce qu'il semble, nous ne pouvons faire preuve de compassion envers les autres si nous sommes incapables d'être gentils envers nous-même. Ils étaient en relation avec les autres, et -- c'était ça le noyau dur -- de par leur authenticité, ils étaient disposés à abandonner l'idée qu'ils se faisaient de ce qu'ils auraient dû être, de façon à être qui ils étaient, ce qui est un impératif absolu pour entrer en relation avec les autres.  

Vous aimerez aussi

La bienveillance en péril
Ainsi donc, nous sommes tous émus par des actes de bienveillance. Nous aimons la solidarité, la compassion, les actes de bienveillance. Et puis nous sommes témoins d'actes atroces comme ceux commis à Palmyre et là la bête qui est en nous se réveille et nous nous surprenons à vouloir les éliminer ces barbares. Des événements […]
Entrer dans la vie, le principe irimi
La vie nous appelle à nous lancer, à quitter notre zone de confort, à oser la rencontre. C'est ça le principe irimi! illustré par une fantastique video
Violence, solution au conflit pour les bons comme les méchants
"L'idée de la violence comme solution à tous les problèmes est renforcée par des intrigues où les bons comme les méchants ont constamment recours à la force. Selon le Center for Media and Public Affairs (CMPA) des États-Unis, qui étudie depuis 10 ans la violence à la télévision, au cinéma et dans les vidéoclips, presque la […]
La métaphore de l'arbre et ses racines
Il est courant de proposer de s'imaginer tel un arbre avec ses racines s'enfonçant dans le sol pour induire la sensation de stabilité, d'ancrage, déséquilibre. Cette métaphore de l'homme-arbre n'est jamais utilisée en AïkiCom. Pourquoi ? La raison est très simple. L'AïkiCom nous invite à être stable, dans un état d'équilibre. Mais cet équilibre est […]
Centre somatique et cognitif, le centrage
Un commentaire qui éclaire les participants aux formations AïkiCom qui me disent parfois: je ne "sens" pas mon centre somatique. Je ne sais pas quoi sentir Le centre somatique n'a pas de conscience de soi car il est essentiellement associé. Il faut dissocier pour créer la conscience, un observateur et un objet/personne observée. Le centre […]
Quand l'esprit se promène
Curieuse sensation de déjà vu en promenant mon chien. Tellement semblable  aux moments de médiation quand je tente d'apaiser mon esprit et que je constate qu'il agit comme mon chien. Souvent devant, il me tire et m'entraîne là où il a envie d'aller. Tout l'intéresse et il ne s'attache à rien tant il est avide […]
Verticalité (1) - la tête comme les pieds
Envie de vous partager un ensemble d'éléments liés à la verticalité, qualité essentielle en AïkiCom. Dans ce post, je voudrais souligner que dans l'adoption de notre verticalité, nous avons tendance à penser à la qualité de nos appuis - nos pieds en contact avec le sol - sur lesquels se construit notre structure verticale. Notre […]
Être dans le flux (2) - en lien à partir du centre
Dans le premier billet sur le flux j'ai évoque l'importance de percevoir dans l'expérience de flux. Nous allons maintenant évoquer l'importance du centre somatique qui s'établit l'indispensable connexion avec l'expérience dans l'instant présent. Le centre somatique est à la fois la partie la plus personnelle de nous même, la plus individualisée ... et la plus universalisée, la plus générale. Elle nous connecte à notre essence d'être humain et d'être vivant.
1 2 3 8