Stress au travail - la face émergée de l'iceberg

«Jacques, mon pauvre Jacques, t'es pas doué tu sais, depuis le temps que je te le dis, tu devrais changer de métier… Je vais être derrière toi toute la journée parce que t'es lent, t'es trop lent, quand les autres font trois clients, toi tu en fais un, un tout petit… » Dans une pièce de théâtre évoquant des situations vécues par des employés de France Telecom, Jacques finit par démissionner, poussé à bout par son chef de service devant ses collègues. Le stress cause des dégats irréparables dans les entreprises et poussent les employés les plus touchés au suicide. Pendant l'année 2008, neuf suicides ont été recensés chez France Télécom. En janvier 2008, jour où les bourses mondiales s'effondraient, un employé de la BNP Paribas s'est pendu dans son bureau. Trois semaines avant, le corps d'un cadre de la banque avait été découvert dans les toilettes. En juin dernier, le directeur de la Fnac de Clermont-Ferrand se pend dans un bois laissant derrière lui un mail dénonçant la pression qu'il subissait dans son entreprise. Mais pour un suicide, combien de personnes vivent dans un stress qui perturbe leur santé, leur vie sociale et familiale ? C'est la face émergée de l'iceberg. Les études sur le stress ménagent trop souvent la chèvre et le chou dénonçant tantôt l'organisation du travail, tantôt les capacités d'adaptation et les fragilités individuelles. Les réponses au stress dans le monde du travail peuvent être regroupées en deux approche:

  • les approches ergonomiques qui abordent le stress sous l'angle collectif et s'intéresse aux conditions de travail
  • les approches individuelles ou "médicales" qui s'attachent aux aspects liés à la santé mentale

Pour revenir un instant sur les approches individuelles, deux modèles ont fait l'objet d'une attention particulière:

  1. Le modèle de KARASEK (ou modèle "demande-contrôle"): dans ce modèle, la demande faite à l’individu est atténuée par le contrôle que peut exercer celui-ci. Plus la demande est forte et le contrôle faible plus le stress augmente.
    demande faible demande forte
    contrôle faible activité passive activité très contraignante
    contrôle fort activité peu contraignante activité active

    si on ajoute à ces facteurs le soutien reçu par l'individu on amplifie l'impact en termes de stress si le soutien est faible

  2. Le modèle de SIEGRIST (ou modèle "effort-récompense"): dans ce modèle, la charge de l’effort que fourni l’individu va être atténuée par le sentiment qu'il aura que cet effort sera « payé en retour ». Cette récompense n’est pas nécessairement matérielle (rémunération), elle peut aussi être sociale (reconnaissance) ou symbolique (sens donné à l’effort).

Si aucun de ces modèles ne peut expliquer à lui seul l'ensemble de la problématique liée au stress d'autant qu'ils ne prennent pas en compte des facteurs comme la mauvaise gestion du changement, les relations inter-individuelles négatives, l’ambiguïté et les conflits de rôle.

Vous aimerez aussi


Pertubation

Elle avait rendez-vous à 18 heures. Pour son ex qui n’a pas digéré le divorce qu’elle avait voulu, tout est bon pour la contrarier et le seul moyen qui lui reste est de perturber le rendez-vous du jour de changement de garde des enfants. Une épée de Damoclès. Pourtant cette fois tout était arrangé. De […]


AïkiCom et les 4 éléments

Une vidéo qui vous présente les 4 éléments découverts lors d'une formation "embodiment" dirigée par Mark Walsh. Les 4 éléments, c'est l'air, la terre, l'eau et le feu. Chacun de ces éléments traduisent des qualités comme des défauts pour des tempéraments-types. Cette vidéo les explore et les met en lien avec les modèles de l'AïkiCom


Courbe l’échine

L’échine, mot désuet désignant notre colonne vertébrale que l’on retrouve dans l’expression « épine dorsale ». L’échine est donc cette partie du corps qui nous élève, qui nous permet de nous redresser pour atteindre le ciel. Lorsque je me redresse et me place dans ma verticalité, je gagne mon statut d’être humain dans toute sa […]


Transformer l'anxiété liée au Coronavirus en vigilance

La crise du coronavirus (CV dans le texte ci-dessous) et les mesures de confinement peuvent créer une certaine anxiété. Le travail ci-dessous a été effectué avec une personne angoissée par tout ce qui se dit autour du coronavirus et surtout la manière de se comporter en rue et dans les magasins. Il consiste en un […]


Centre somatique et cognitif, le centrage

Un commentaire qui éclaire les participants aux formations AïkiCom qui me disent parfois: je ne "sens" pas mon centre somatique. Je ne sais pas quoi sentir Le centre somatique n'a pas de conscience de soi car il est essentiellement associé. Il faut dissocier pour créer la conscience, un observateur et un objet/personne observée. Le centre […]


Pleine conscience en interaction avec l'autre

L’Aïkido se pratique à deux. Un partenaire attaque et l’autre « fait sur lui » un mouvement. L’Aïki Mindfulness ou la Pleine conscience Aïki change notre attention et nous ramène à nous-même. Avec la Pleine Conscience Aïki je redeviens conscience d’agir et d’être. Et l’autre est là pour m’aider à revenir dans la présence. Il est à mon service.On est loin de l’apprentissage […]


On vit mieux sans compétition ni comparaison

Cela n'empêche pas de se lancer des défis


The monkey, the lion and the garden

This picture to illustrate how we live with our three centers. Our mind is like this monkey: playing, moving, making noise. Our emotional center is the lion of our life. It is coloring our experience, sometimes in a comfortable way, sometimes in a painful and bitter manner. And then there is our somatic center. The […]


Develop an internal culture to withstand external pressures

True stories, Chris Thorsen - part1 This article is part of a serie of stories of how aiki can be applied in business for better leadership. They show how business success depends on the spirit of the leaders, the way in which they source their power, and their willingness to be guided. Chris Thorsen and Richard […]


Fall in love ... stay there

Watch the full conference by clicking here