Les risques dans la relation amoureuse

Quelle est l’expérience la plus risquée parmi la liste suivante : descente d’une piste noire en ski, saut à l’élastique, conduire une formule 1 ou nouer une relation amoureuse ? Il ne viendrait pas à grand monde d’opter pour la dernière option. Pourtant on ne peut pas dire que cela soit sans risque. D’ailleurs ne parle-t-on pas d’une aventure amoureuse ? S’il y a des risques quels sont-ils ? Parcourons-en quelques uns. Le risque de se tromper Choisir une personne, c’est renoncer à des dizaines d’autres. La peur de se tromper peut amener une réticence à ’établir une relation sous prétexte que peut-être une autre personne conviendrait mieux, nous ferait plus vibrer. Cette peur de se tromper se retrouve plus tard dans de nouveaux moments de choix et peut masquer d’autres peurs telles que la peur de l’intimité, la peur de s’engager, la peur de dépendre. Chacun de nous aborde la question de la décision à sa manière, décisions impulsives, voire à l’aveuglette, paralysie, hésitations, besoin de l’avis d’autres personnes et cette manière de décider peut différer en fonction des domaines : déterminée dans le domaine professionnel, une personne pourra se montrer hésitante quand il s’agit d’une relation amoureuse. Le mythe de l’existence du partenaire parfait compte encore de nombreux adeptes. Le risque d’être rejeté Dès le premier regard cette personne vous a attiré. Mais est-ce réciproque ? Si ce n’est pas le cas vous risquez le rejet, expérience qui peut être vécue de manière particulièrement pénible au point que la peur d’un rejet potentiel amène de nombreuses personnes à éviter toute relation amoureuse ou alors à éviter les personnes qu’elles veulent vraiment pour n’ouvrir leur porte qu’à celles ou ceux qui viennent à eux. Cette peur d’être rejeté n’est ni extraordinaire ni anormale c’est lorsqu’elle nous hante au point d’empêcher toute nouvelle relation qu’il faut s’interroger sur nos expériences de rejet inscrites dans notre passé. Le risque d’être humilié Lorsque le rejet est vécu de manière intense, elle peut prendre la forme d’une humiliation surtout si le rejet est blessant. Cette crainte de l’humiliation trouve parfois son origine dans des expériences vécues avec l’impression de ne pas être désirable. Nous désirons l’autre mais nous voulons aussi (surtout ?) que l’autre nous désire pour nous sentir vivant, apprécié. Le risque d’être honnête et ouvert La plus belle chose qui puisse arriver dans une relation c’est de  pouvoir se montrer honnête et ouvert avec son ou sa partenaire. Cette belle perspective sera parfois vécue comme menaçante. Des expériences négatives dans le passé peuvent nous amener à nous méfier du partage et de trop de transparence. Il nous est particulièrement difficile d’être ouvert quand il s’agit de reconnaître nos défauts (l’autre ne réagira-t-il pas négativement ?), d’exposer nos points sensibles qui révèlent notre vulnérabilité ou d’exprimer des sentiments négatifs (difficile d’avouer notre insatisfaction, notre colère). Ces risques montrent à souhait combien il est nécessaire de développer le courage du guerrier de bienveillance pour affronter nos peurs et ainsi oser s’aventurer dans les eaux imprévisibles et inexplorées d’une relation amoureuse.

Vous aimerez aussi

Des méditateurs installés dans les villes
Tout le monde connait les bienfaits psychologiques et physiologiques de la méditation ou devrait les connaître. De plus en plus de gens se tournent vers des méthodes alternatives de bien-être. En dehors de l'image de la méditation vue comme une pratique religieuse ou spirituelle, la science a confirmé par de nombreuses expériences que la méditation exerce sur celui qui la pratique un effet particulièrement bénéfique. On croit généralement que l'Etat est bien souvent en retard d'une guerre et bien cette fois-ci il a pris les devant.
Pertubation
Elle avait rendez-vous à 18 heures. Pour son ex qui n’a pas digéré le divorce qu’elle avait voulu, tout est bon pour la contrarier et le seul moyen qui lui reste est de perturber le rendez-vous du jour de changement de garde des enfants. Une épée de Damoclès. Pourtant cette fois tout était arrangé. De […]
La bienveillance secret des équipes les plus productives
Dans une étude réalisée au sein de la célèbre entreprise Google en 2012, des chercheurs ont cherché à identifier ce qui distingue les équipes performantes des autres. Au final, il s'avère que c'est la sécurité psychologique qui est le facteur déterminant. Cette sécurité psychologique est un des effets induits par les nouvelles formes de leadership […]
Savoir où l'on veut aller
Comment aller vers le changement que l'on souhaîte, si la destination n'est pas claire? La première tâche du coach est de définir l'objectif que veut atteindre le client. La première tâche du mentor est de clarifier les valeurs et la mission du client et de l'assister dans le processus d'émergence des objectifs qui l'aideront à […]
Prendre la responsabilité de notre expérience
Article extrait et adapté du livre "Ne Cessez pas d'être gentils, soyez forts" Certains comportements nous énervent plus que tout. Ils ont cette capacité d’éveiller en nous ces parties de nous-mêmes que nous avons enfouies ou ces attitudes que nous ne nous sommes pas autorisées à vivre. Lorsqu’elles émergent, nous nous sentons en colère ou […]
Décrypter la sagesse de l’aïkido
La pratique de l’aikido n’implique pas automatiquement que l’on puisse l’appliquer dans notre vie. Dans cet article, je vous présente 6 raisons de lire le livre « Ne cessez pas d’être gentils soyez forts » qui présente l’AikiCom (Aikido Communication), une approche de bienveillance martiale. Des clés pour vivre, communiquer, gérer les conflits et contribuer à un monde meilleur en appliquant au quotidien la sagesse de l’aïkido.
L'harmonie à tous prix ne mène pas à la paix
Nous sommes des êtres sociaux et c'est dans la rencontre que nous existons, l'un pour l'autre et l'autre pour soi. Nous sommes tous tentés par un monde d'harmonie, d'échanges riches, d'accords et de consensus. Oui mais voilà, nous ne vivons pas dans un monde de bisounours ! Et ce ne sont pas les parents d'ados […]
Les mots blessent
Pour celles et ceux qui ont déjà assisté à une formation AïkiCom, voici une belle mise en image d'un exercice pratiqué ensemble. Intéressant d'observer l'attitude et la réaction de la jeune fille blessée par les mots. Comment reçoit-on l'agression ? La reçoit-on différemment s'il s'agit d'une agression verbale? Et si oui pourquoi ?
Découverte de nouveaux outils
C'est toujours par le plus grand des hasards, au détour de conversations anodines que se mettent en marche des démarches qui très vite se révéleront significatives. Moi qui m’occupait de DevonThink, bien utile pour classer les documents, je découvre Notion qui est un système hybride de tableur et base de données. Si Devonthink semble être […]
1 2 3 5
Top