Savoir dire non

Il n'est pas toujours évident de dire non dans les relations de couples.

Pourtant dire non est essentiel dans les relations. Au-delà de l'expression de notre individualité et de notre différence par rapport à l'autre c'est surtout la garantie que nos oui seront de vrais oui.

Combien de fois n'osons-nous dire non que de façon détournée quand ce ne sont pas des oui à contre-coeur?

Tant que nous ne sommes pas libres de dire non dans le couple, nous ne pouvons pas nous donner entièrement dans la relation, notre engagement n'est pas complet.

Dire non peut générer tension et conflit, c'est évident, mais l'énergie qui en émerge n'est pas nécessairement mauvaise quand elle permet de briser les barrières entre deux individus.

Toute la question est de savoir comment l'un ou l'autre, ou les deux pourront exprimer leur colère ou de manière plus générale leur émotion.

Vous aimerez aussi

Les risques dans la relation amoureuse
Quelle est l’expérience la plus risquée parmi la liste suivante : descente d’une piste noire en ski, saut à l’élastique, conduire une formule 1 ou nouer une relation amoureuse ? Il ne viendrait pas à grand monde d’opter pour la dernière option. Pourtant on ne peut pas dire que cela soit sans risque. D’ailleurs ne parle-t-on pas d’une aventure amoureuse ? S’il y a des risques quels sont-ils ? Parcourons-en quelques uns.
Médiation et AikiCom, oublier Rocky
Les procédures judiciaires sont très filmogéniques car elles sont une illustration du combat adaptée à notre société moderne. Les avocats et autres procureurs sont les protagonistes d'une lutte verbale qui vise à gagner en imposant son verdict à l'autre partie. C'est ainsi que les juristes qui se tournent vers la médiation doivent apprendre à changer […]
Prenez une pause, changez de centre
Des études scientifiques ont démontré que notre cerveau ne peut emmagasiner de l'information pendant plus de 45 minutes (phénomène de la vigilance décroissante). C'est ainsi qu'il est recommandé de prendre des pauses toutes les 45 minutes. Voilà qui devrait aider les étudiants pour autant que nos "bloggers" n'utilisent pas ces pauses pour passer en monde […]
Management par le stress ou harcèlement moral
Votre patron vous fait souffrir, s'agit-il de harcèlement moral ou d'une forme de management par le stress Un peu de pression sur les cadres et salariés d’une entreprise les rend plus efficaces, c’est le slogan qui sous-tend le management par le stress. Cette stratégie ne peut apporter un rendement supérieur que pendant un temps limité. Lorsque la pression est continue l’impact sur la motivation et la santé des gens devient considérable. A partir de quand peut-on considérer que l’on passe du management par le stress au harcèlement moral ? Le harcèlement moral est devenu une préoccupation très présente dans les entreprises mais n’a fait qu’ouvrir le vaste sujet du bien-être au travail et de son contraire : la souffrance au travail. Un certain nombre d’indices permettent de nous aider à distinguer le harcèlement moral du management par le stress.
La bienveillance
Aussi égoïste que l’homme puisse être supposé, il y a évidemment certains principes dans sa nature qui le conduisent à s’intéresser à la fortune des autres et qui lui rendent nécessaire leur bonheur, quoiqu’il n’en retire rien d’autre que le plaisir de les voir heureux. La bienveillance peut être définie comme la disposition affective d’une […]
La vie juste, le taureau et le végétarien
"S'attendre à ce que le monde soit juste envers vous parce que vous êtes quelqu'un de bien, c'est comme s'attendre à ce que le taureau ne charge pas parce que vous êtes végétarien." Rabbi Harold Kushner (When Bad Things Happen to Good People)  
Raison à deux
Je te remercie, toi qui as exprimé cette opinion différente de la mienne. Je te remercie pour avoir fait naître cette conscience de la différence. Sans ton opinion la mienne n’aurait pas sa place dans cet espace social. Je te remercie également pour l’avoir exprimée avec tant de fermeté. Ta véhémence montre à quel point […]
Agir à partir du centre
Je suis là, tout va bien, sauf qu'il y a ces pensées qui me reviennent de manière régulière. Cette question qui me tourne dans la tête et me rappelle de manière incessante que je dois parler à cet ami avec qui je m'entends si bien, à mon patron, à ma compagne ou à mon fils. Je vis avec lui, avec elle une relation qui est tout à fait satisfaisante à cela près qu'il y a ce litige, ce point qui me tracasse car la situation est en train de prendre une tournure qui ne me convient pas. Et c'est justement parce que la relation est si bonne que je n'ose pas aborder ce point sensible.
L'instant subtil de la bascule
Au début d'une relation, on avance avec prudence. Quelles sont limites que je ne dois pas dépasser ? Que doit-on faire ensemble ou pas? A-t-elle envie que je l'accompagne ? Passera-t-on Noël dans sa famille ou dans la mienne? On évolue à tâtons un peu comme ce jeu pour enfant où l'on tient une tige se terminant par un anneau métallique que l'on doit déplacer d'un bout à l'autre d'un fil métallique plié de manière compliquée et connecté à une sonnerie. Au début le parcours est facile, il suffit d'avancer. Puis cela se complique et les contorsions commencent jusqu'à l'inévitable sonnerie, le buzz qui nous indique que nous avons passé la limite.
1 2 3 5
Top