Rupture

Ca y est !...

La rupture est consommée.

Seule face à tous les possibles, tu prends conscience que tu n’as que faire de cette liberté que tu avais pourtant tellement espérée.

Lorsque tu étais plongée dans l’enfer de cette période de fin de vie à deux, tu l’avais pourtant imaginée belle et attirante.

Et voilà qu’elle s’est muée en solitude, une solitude dont tu ne vois pas l’issue.

« Mieux vaut être seule que mal accompagnée » était ton slogan qui t’a permis d’aller jusqu’au bout de cette rupture.

Car lorsque le lien n’est plus que douleur, la séparation semble inéluctable.

Reste néanmoins à trouver en soi une sacrée dose de volonté pour la mettre en œuvre.

Une fois la décision prise, après la première porte claquée, tu te retrouves seule face à un monde froid et infini.

Derrière toi, tu sens encore la présence de ce foyer qui a abrité tant de moments précieux de douceur, de complicité, de sécurité.

Bien sur c’était il y a longtemps.

Car depuis il y a eu ces cris, ces larmes, ces désespoirs et ces rancunes.

Mais là, maintenant, tu sens l’air froid qui te fouette le visage.

Tu es seule.

C’est toi qui pars et pourtant tu te sens abandonnée.

Sourde colère à l’égard de celui qui a partagé ton intimité et s’est mué en ogre de tes aspirations d’une vie belle et paisible.

Ce mariage tu l’avais voulu unique, grand, pour la vie et voilà que tout est détruit.

Comment reconstruire sur des ruines, la tâche semble immense.

Et déjà les regrets.

As-tu fais ce qu’il fallait ?

Qu’as-tu fais pour éviter d’en arriver là ?

Bien sur que c’est sa faute à lui, mais déjà tu sens en toi que cette affirmation devient moins nette. Une forme insidieuse de doute s’est infiltrée dans ton esprit.

Des paroles émergent alors de ton passé.

Petites réflexions anodines sur le moment mais qui au cœur de cette crise prennent un relief particulier.

Serait-ce ma faute ? Pourquoi n’ai-je rien vu venir ?

Les ingrédients étaient là, dès les premières rencontres bien occultés par l’euphorie de l’attirance physique, de cette chimie hormonale qui nous rend sourd.

Les regrets mêlés de colère se teintent alors de peur.

Être passée si près du bonheur pour te retrouver là, plus très jeune, fragilisée.

Comme cette amoureuse de Brel dans Orly tu restes là, bouche ouverte, sans un mot, tes bras vont jusqu’à terre.

Derrière cette porte refermée te voilà sans lumière.

Tu sais déjà qu’il te faudra du temps pour la retrouver.

Car du fond de ces ténèbres une partie de toi sait.

Elle sait que tu vas la retrouver cette flamme.

Première lueur d’espoir sur l’ébauche d’une reconstruction.

Recent Posts

AïkiCom et les 4 éléments

Une vidéo qui vous présente les 4 éléments découverts lors d'une formation "embodiment" dirigée par Mark Walsh. Les 4 éléments, c'est l'air, la terre, l'eau et le feu. Chacun de ces éléments traduisent des qualités comme des défauts pour des tempéraments-types. Cette vidéo les explore et les met en lien avec les modèles de l'AïkiCom

Read More
Courbe l’échine

L’échine, mot désuet désignant notre colonne vertébrale que l’on retrouve dans l’expression « épine dorsale ». L’échine est donc cette partie du corps qui nous élève, qui nous permet de nous redresser pour atteindre le ciel. Lorsque je me redresse et me place dans ma verticalité, je gagne mon statut d’être humain dans toute sa […]

Read More
Transformer l'anxiété liée au Coronavirus en vigilance

La crise du coronavirus (CV dans le texte ci-dessous) et les mesures de confinement peuvent créer une certaine anxiété. Le travail ci-dessous a été effectué avec une personne angoissée par tout ce qui se dit autour du coronavirus et surtout la manière de se comporter en rue et dans les magasins. Il consiste en un […]

Read More
Centre somatique et cognitif, le centrage

Un commentaire qui éclaire les participants aux formations AïkiCom qui me disent parfois: je ne "sens" pas mon centre somatique. Je ne sais pas quoi sentir Le centre somatique n'a pas de conscience de soi car il est essentiellement associé. Il faut dissocier pour créer la conscience, un observateur et un objet/personne observée. Le centre […]

Read More
Pleine conscience en interaction avec l'autre

L’Aïkido se pratique à deux. Un partenaire attaque et l’autre « fait sur lui » un mouvement. L’Aïki Mindfulness ou la Pleine conscience Aïki change notre attention et nous ramène à nous-même. Avec la Pleine Conscience Aïki je redeviens conscience d’agir et d’être. Et l’autre est là pour m’aider à revenir dans la présence. Il est à mon service.On est loin de l’apprentissage […]

Read More
On vit mieux sans compétition ni comparaison

Cela n'empêche pas de se lancer des défis

Read More
The monkey, the lion and the garden

This picture to illustrate how we live with our three centers. Our mind is like this monkey: playing, moving, making noise. Our emotional center is the lion of our life. It is coloring our experience, sometimes in a comfortable way, sometimes in a painful and bitter manner. And then there is our somatic center. The […]

Read More
Develop an internal culture to withstand external pressures

True stories, Chris Thorsen - part1 This article is part of a serie of stories of how aiki can be applied in business for better leadership. They show how business success depends on the spirit of the leaders, the way in which they source their power, and their willingness to be guided. Chris Thorsen and Richard […]

Read More
Fall in love ... stay there

Watch the full conference by clicking here

Read More
La Dimension Corporelle,Illusions et Réalité

LE TOUT AU MENTAL N’A PLUS D’AVENIR.LE TOUT AU CORPS EST UNE ARLÉSIENNE. LA RECHERCHE DANS LES APPROCHES SOMATIQUES N’AURA DE PERTINENCE QU’EN SOULIGNANT LA COMPLÉMENTARITÉ ENTRE LES QUALITÉS DU CORPS ET CELLES DE L’ESPRIT, PAS EN SUBSTITUANT L’UN À L’AUTRE. Nous assistons au développement d’un grand nombre d’approches qui tentent de s’approprier la dimension corporelle […]

Read More
1 2 3 15