Senseï

Certains de mes élèves ont pris l'habitude de m'appeler senseï.

D'abord amusé j'ai pris le temps de sentir ce que je ressentais lorsque l'on utilisait ce mot tellement chargé de sens pour moi.

A l'amusement et l'étonnement a succédé un léger inconfort. S'agissait-il d'une affectueuse moquerie, de la mécompréhension de ce que ce mot veut dire ou s'agissait-il d'un choix délibéré venant alors pour moi comme une forme de reconnaissance. Oh, non pas de reconnaissance pour moi en tant que personne mais plutôt reconnaissance de la relation qui nous lie dans notre cheminement.

Le mot senseï peut être traduit par "celui qui était là avant moi, qui est garant du savoir et de l'expérience d'une technique ou d'un savoir-faire". Jusque là rien d'extraordinaire pour tout qui ne pratique pas d'art martial.

Dans Wikipedia on ajoute: "Dans son utilisation habituelle, il est utilisé pour s'adresser a un professeur ou enseignant ou encore à un médecin et pour s'adresser à un artiste reconnu. La traduction française courante du terme est maître". Là cela devient déjà plus conséquent.

Il est clair qu'il y a du respect dans le terme de senseï, et pour moi il ne s'agit pas du respect qui est acquis par le simple fait de monter sur un tatami avec le label de "professeur" d'aïkido. D'autres avant moi ont écrit que senseï implique d'avoir une expérience directe et personnelle, des compétences avérées et une sagesse acquise avec le temps. C'est cela qu'implique le fait d'être pour quelqu'un "celui qui était sur le chemin avant moi".

C'est également un lien avec tous ceux qui nous ont précédé.

A côté du respect il y a aussi quelque chose qui relève de l'obligation: celle de guider la génération suivante, d'en être en quelque sorte le mentor.

Le senseï ne se définit que dans sa relation avec ses deshi (élèves), une relation où doit régner respect mutuel, confiance et générosité pour traverser les inévitables périodes de difficulté ou de doute.

Être depuis plus longtemps en chemin (le Do) c'est aussi rester conscient qu'on reste un compagnon sur la Voie engagé comme tous dans cette démarche de développement mutuel. La destination n'est jamais atteinte, la réalisation est sous nos pas.

Et le fait d'être avant quelqu'un d'autre ne veut pas dire qu'on y est!

Vous aimerez aussi

Iceberg Aïki
Dans notre monde dominé par le visuel, c'est bien sûr les apparences qui attirent notre attention. Pourtant, lorsqu'il s'agit d'aïkido, nous remarquons que la réputation de l'aïkido n'est pas uniquement visuelle. C'est le cas également pour la plupart des arts martiaux mais sans doute encore plus pour l'aïkido. D'ailleurs ne parle-t-on pas d'art martial interne […]
Entrer dans la vie, le principe irimi
La vie nous appelle à nous lancer, à quitter notre zone de confort, à oser la rencontre. C'est ça le principe irimi! illustré par une fantastique video
Prendre la responsabilité de notre expérience
Article extrait et adapté du livre "Ne Cessez pas d'être gentils, soyez forts" Certains comportements nous énervent plus que tout. Ils ont cette capacité d’éveiller en nous ces parties de nous-mêmes que nous avons enfouies ou ces attitudes que nous ne nous sommes pas autorisées à vivre. Lorsqu’elles émergent, nous nous sentons en colère ou […]
Discipline
Voilà bien un terme qui est bien souvent reçu de manière négative. Pourtant lorsque l'agression survient c'est bien de discipline que nous avons besoin. Agression provoquée par autrui ou événement douloureux à surmonter, la discipline est l'appui indispensable pour revenir à soi et éviter de se laisser déséquilibrer et entraîner dans une spirale agressive. Cette discipline n'est pas rigide elle s'inscrit dans la douceur et la précision.
Le pouvoir des mots
Relevé ce jour ce texte de Koretoshi Maruyama, fondateur de l'Aikido Yuishinkai. Yushin veut dire "je suis l'esprit en soi". Maruyama a développé cette école d'aïkido après une période intense de méditation et d'étude philosophique. Sa réflexion nourrit l'approche AikiCom même si les deux approches sont distinctes (je n'ai aucune connaissance de la spécificité de l'Aikido Yushinkai). Je livre cet extrait en précisant déjà que l'idée qu'il traduit est sans doute un raccourci de la pensée de son auteur et qu'il ouvre tout une réflexion que je partagerai via les commentaires de cet article.
Je ne suis pas Bruxelles
Que reste-t-il de ce tremblement de guerre, de ces explosions qui ont effacés d'un trait la vie de tant de personnes et noirci la vie de leurs proches? Des blessés, qui n'en reviennent toujours pas d'être encore en vie et pour qui chaque matin est un prodige ... que leur témoignage enrichisse nombre d'entre nous […]
La non-violence est un idéal
La non-violence est un idéal pas une utopie. La violence est physique mais aussi passive. Sortir de cette logique en agissant aujourd'hui, dans notre quotidien. Le plus grand défi est de sortir du monde des belles idées et agir concrètement, avec nos proches, dans nos petits conflits.
Stress au travail - la face émergée de l'iceberg
«Jacques, mon pauvre Jacques, t'es pas doué tu sais, depuis le temps que je te le dis, tu devrais changer de métier… Je vais être derrière toi toute la journée parce que t'es lent, t'es trop lent, quand les autres font trois clients, toi tu en fais un, un tout petit… » Dans une pièce de théâtre évoquant des situations vécues par des employés de France Telecom, Jacques finit par démissionner, poussé à bout par son chef de service devant ses collègues. Le stress cause des dégats irréparables dans les entreprises et poussent les employés les plus touchés au suicide.
Gagner, je veux gagner !!
Vous est-il déjà arrivé de vivre une discussion tournant à la dispute puis, pris dans la tourni de l'altercation oublier le fond, la forme, le pourquoi du comment pour ne plus être qu'obnubilé par une idée: Gagner! Dans ces moments, la personne en face de vous n'existe plus, elle n'est que la cause de cette […]
1 2 3 6

One comment on “Senseï”