Confondre la PNL avec ses applications

Les niveaux logiques de la PNL

par Christian Vanhenten

Qu'est ce que la PNL ?

"Une très bonne question, je vous remercie de me l'avoir posée !"

Définir la PNL n'est pas une simple affaire étant donné la forme, ou plutôt les formes qu'elle a adoptées en plus de vingt années.

Lorsqu'on me pose la question, j'aime à répéter la phrase de Richard Bandler : " La PNL est une attitude et une méthodologie entraînant derrière elle une remorque remplie de techniques". Bandler définissait cette attitude par une curiosité un rien impertinente. La méthodologie quant à elle n'est rien d'autre que la modélisation.

Si l'on observe comment la PNL est abordée ou définie on s'étonnera de la disparité des définitions et des approches. Il serait bon d'examiner cela de plus près.

La PNL a été inventée par Bandler et Grinder dans les années 70 à partir de l'observation de trois thérapeutes d'exception. A partir de ces observations ils ont défini les premiers modèles d'un domaine de connaissance qu'ils ont appelé programmation neuro-linguistique. Depuis d'autres modèles ont été définis, un cursus de formation a été mis au point. La PNL devenait une approche à part entière notamment grâce, entre autre, aux efforts fournis par Robert Dilts pour en rassembler et systématiser les éléments constitutifs.

Aujourd'hui après plus de vingt années, nous avons à notre disposition quantités de modèles et d'outils pouvant être mis en œuvre dans de nombreux domaines : thérapie, éducation, management, coaching, etc.

Et c'est justement cette mise en œuvre de ces techniques et outils qui est à l'origine d'un malentendu dont on n'est pas près d'être débarrassé.

Ne confond-on pas la PNL à ses applications ?

C'est ce que regrette Grinder dans une interview publié sur Internet. Le co-créateur de la PNL avait espéré qu'un groupe de personnes motivées empoignent ces méta-outils qu'il avait créé et les utilisent pour développer de nouveaux modèles d'excellence pour offrir au monde. Selon lui, la PNL dans son usage le plus répandu est utilisé au moins un niveau logique plus bas que ce que Bandler et lui avaient espéré. Grinder termine en souhaitant que la PNL soit clairement distinguée de ses applications et que des groupes de modélisateurs partent en quête de nouveaux modèles d'excellence.

On voit clairement apparaître ici la notion de niveau logique de la PNL.

Dans un article publié dans NLP World (Vol 6, No 2, juillet 1999) John J. Emerick Jr nous propose de différencier les différents niveaux logiques caractérisant la PNL à l'image de la définition des niveaux logiques dans le cadre de l'apprentissage défini par Bateson (Vers une écologie de l'esprit tome 1):

Et vous la PNL que vous 'vivez', vous la placez sur quels niveaux de cette échelle ?

(c) Ateliers PNL 1999

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top