L’AïkiCom

aikicom-mindfulness-aikido-pnl-cnv

L’AïkiCom’ ou aikido communication se décompose en

  • (harmonie),
  • Ki (énergie de vie)  et
  • Com pour communication.

L’AïkiCom est une approche qui vise à apprendre et intégrer corporellement des principes de communication avec soi et avec les autres. Les qualités évidentes de l’aïkido en matière d’intelligence émotionnelle sont transmises par une pratique corporelle qui fait le lien avec les principes de l’aïkido mais également avec ceux d’autres approches telles que la PNL (programmation neuro-linguistique) ou la CNV (communication non violente).

Harmonie et bienveillance

On dit parfois que l’aïkido est de la CNV en mouvement ou que la CNV est de l’aikido verbal.

La communication non violente crée un climat relationnel où chacun respecte l’autre dans une relation d’empathie.

En aïkido, les termes et la pratique sont différents mais le but est le même: nourrir un lien d’harmonie même dans un contexte de combat.

Efficacité et Martialité

On dit parfois aussi que la PNL est une forme d’aikido verbal dans sa manière de créer un canal de communication le plus efficace possible.L’aïkido partage avec la PNL le soucis de l’efficacité et de l’élégance. Recherche d’une certaine fluidité pour atteindre le résultat fixé.
La martialité traduit ici la détermination de mobiliser toutes les ressources nécessaires pour réaliser ce qui est important pour nous.

Bienveillance et Martialité

On tend souvent à opposer bienveillance et efficacité, empathie et martialité. Pourtant ces deux dimensions sont nécessaires pour devenir ou redevenir acteur de notre vie et tendre vers plus de bienveillance et d’empathie sans sacrifier pour autant le fait de vivre sa vie et d’atteindre ses objectifs.

Mindfulness – Pleine Conscience

La pratique Aïki commence par un retour à soi. C’est le centrage et le retour dans notre verticalité.
La pratique consciente de l’aïkido est une forme de mindfulness ou pleine conscience avec en plus la dimension de l’interaction avec l’autre.
Les mouvements aïki ouvre la bulle de pleine conscience pour y intégrer l’expérience de l’autre et comment ce dernier vient influencer (ou perturber) la nôtre.

intel_emo_quadrant

Approche mentale ET corporelle

L’Aïkicom n’est pas qu’une pratique douce de l’aïkido, c’est également un ensemble d’outils et de grilles de lecture qui nous invite à redevenir acteur de notre vie et de faire de nos interactions et conflits, des opportunités d’évoluer.

Mon corps, ma boussole

L’AïkiCom nous invite à recontacter nos sensations corporelles et à faire appel à l’intelligence somatique, cette intelligence intuitive qui nous fait agir ou pas parce que « nous le sentons » plus que par les meilleurs raisonnements que peuvent produire notre esprit rationnel.

Des grilles de lecture

Comment revenir à soi et agir sans excès ni regret. La pratique de l’aïkido et les modèles de la PNL sont assemblés pour offrir des grilles de lecture de notre expérience qui nous permettront d’agir avec un maximum d’élégance, c’est-à-dire sans excès d’effort, ni gesticulation stérile.
La vision juste, l’effort juste pour l’action juste.

Communication bienveillante

L’aïkido est la mise en corps de la pratique verbale que propose la CNV pour en faire une pratique moins mentale et plus ressentie.
Les mots et les questions viennent alors plus aisément, sans prise de tête et tendent à nourrir une relation de qualité propice à des solutions gagnant-gagnant

Les principes de l’aïkido pour mieux vivre

Les qualités que transmettent la pratique des arts martiaux ne sont plus à démontrer: assertivité, persévérance, respect, présence, centrage, harmonie, ..
L’AïkiCom vous invite à découvrir ces qualités sans devoir passer des années à pratiquer un art martial et à développer un savoir-être centré sur la « martialité bienveillante » ou comment être présent et authentique tout en restant dans la bienveillance et la coopération.

L’aïkido est connu pour être un art de défense qui ne s’oppose pas à l’attaque. Celle-ci devient alors inutile et le combat cesse. L’AïkiCom nous apprend à ne pas nous opposer aux forces, aux énergies, aux contrariétés et à utiliser ce qui nous est donné pour transformer les difficultés en opportunités.
Avant même que d’envisager gérer le conflit et les contrariétés, il est essentiel de revenir à soi-même. La pratique corporelle de l’aïkido nous enseigne comment notre corps est notre meilleur allié pour éviter de nous perdre dans l’action et de peut-être poser des actes que l’on regrette ensuite.
Vaincre l’autre n’est pas une fin en soi. Cela génère rancoeur, esprit de vengeance, inimitié, etc. Gagner ensemble en dépassant les malentendus voilà ce que l’on essaie de faire avec l’AïkiCom. Et lorsque ce n’est vraiment pas possible, nous développons notre capacité de prendre distance pour nous respecter et retrouver la paix.
L’AïkiCom est un chemin de d’évolution personnelle. Je peux gérer les conflits avec les autres, apprendre à vivre les événements et contrarités de manière « Aïki » (sans tenter de vainement m’y opposer). Mais c’est parfois en soi que nous vivons les plus grandes luttes. Entre les « il faut que », les « je dois » et les « je m’en veux d’azvoir ou de ne pas avoir », il nous faut retrouver une paix et une harmonie intérieure qui nous accueille dans nos limites et pour saisir toutes les opportunités d’apprendre de nos erreurs et de nos expériences.

Le concept AïkiCom

Une pratique corporelle, le mouvement dans la conscience

Des exercices tirés des mouvements de l’aïkido sont proposés aux participants et ceux-ci sont invités à les pratiquer physiquement. Le formateur guide l’exécution des exercices, corrige les mouvements pour générer une expérience corporelle maximale et connecte cette expérience physique aux concepts d’intelligence émotionnelle. Le participant découvre de cette manière comment il peut intégrer corporellement des concepts abstraits pour pouvoir les appliquer dans son quotidien.

Les mots en mouvement

L’AïkiCom n’est pas que pratique corporelle, elle est également verbale, mentale, cognitive. Les principes de non-opposition sont appliqués dans notre manière de donner sens à nos expériences et dans nos échanges verbaux. Nous pouvons ainsi négocier, dialoguer avec les autres comme avec nous-mêmes.

Être et savoir-faire

L’AïkiCom’ nous touche à différents niveaux:

  • au niveau comportemental: par l’apprentissage corporel de nouvelles façons d’agir. C’est un peu comme si nous déléguions à notre corps le soin de garder le contact avec nous et avec les autres.
  • au niveau de nos valeurs, de notre manière de voir le monde: ancrer dans notre corps une vision coopérative du monde qui nous respecte tout en respectant l’autre.
  • au niveau relationnel: comment être là, être soi et agir tout en développant une relation d’écoute, de respect, dans l’empathie et l’ouverture

Les 3 intelligences

Les meilleures formations, les meilleurs livres apportent une connaissance qui n’est pas accessible dans les conflits chargés émotionnellement. L’AïkiCom apporte les qualités du guerrier par la pratique d’exercices tirés de techniques de combat. Le corps devient ainsi notre allié pour gérer le stress et les émotions, se recentrer et recontacter nos capacités cognitives dans le dialogue, sans écraser l’autre et sans s’écraser. L’intelligence somatique vient en soutien de notre intelligence émotionnelle pour rendre à l’intelligence cognitive sa capacité créative

L’Aïkido

L’aïkido s’est imposé en quelques décennies par ses qualités combinant une pratique martiale à une philosophie non-violente encourageant la coopération plutôt que la victoire par la défaite de l’attaquant.

La pratique de l’aïkido amène le pratiquant à découvrir au fil des entraînements un véritable art de vivre, une manière d’être et d’inter-agir en harmonie. Cette pratique est exigeante car elle nécessite une bonne condition physique et beaucoup de persévérance. Comment alors espérer transmettre la sagesse de cet art martial exceptionnel en quelques heures de séminaires pratiques ?

Les deux réponses les plus fréquentes sont la métaphore et l’approche énergétique. Dans le premier cas, l’aïkido est ramené au rang de simple métaphore de communication mettant ainsi de côté tout le côté de l’expérience corporelle proprement dite. Dans la seconde, l’accent est mis sur la découverte du Ki, cette énergie vitale qui, selon la philosophie orientale, est en chacun de nous et nous connecte à l’Univers. L’étude du Ki, outre son côté quelque peu ésotérique, échappe rarement au piège de l’auto-illusion quand elle nous fait imaginer que nous pouvons faire l’économie de la pratique des mouvements de l’aïkido.

Avec l’AïkiCom, nous proposons une alternative à ces deux visions compartimentées de l’aïkido. Notre approche est le fruit de plus de 40 années de pratique. Elle part du mouvement et se complète de la dimension philosophique pour découvrir dans notre corps des sensations qui évoqueront les concepts énergétiques évoqués du Ki.

Par une démonstration de la mécanique propre aux techniques de l’aïkido il devient possible de vivre corporellement ce qu’est le centrage, l’axe vertical, la stabilité, le juste tonus musculaire, la création d’une relation équilibrée avec le partenaire, le concept gagnant-gagnant, etc.

C’est par la pratique d’exercices que les participants découvrent des notions classiques de la systémique qui leur ouvriront la porte, s’ils le souhaîtent, aux concepts de la spiritualité orientale tels que le fait de n’être qu’un avec l’Univers.

A côté de cela il est également possible de vivre corporellement des recadrages puissants. Certains exercices permettent de nous laisser bousculer dans nos certitudes et par là de nous ouvrir au changement et à la flexibilité. voir aussi AikiCoaching – AikiCom pour le Coaching